Marie Guévenoux à Mayotte : du concret sur tout les fronts

par | 2 Avr 2024 | A la Une, Insécurité, Politique, Ressources

La ministre des Outre-Mer, Marie Guévenoux, entame une visite cruciale ce mercredi 03 avril pour concrétiser les engagements du gouvernement. Entre la mise en œuvre de la seconde phase de l'opération Wuambushu, la gestion proactive de la crise de l'eau et les stratégies diplomatiques visant à renforcer la coopération régionale, cette mission s'annonce comme un tournant décisif.


Point sur l’opération Wuambushu

Marie Guévenoux, ministre des Outre-Mers, marque son troisième déplacement à Mayotte depuis le début de son mandat, prévu les 3 et 4 avril 2024. Ce voyage s’inscrit dans la continuité des efforts du gouvernement pour adresser les préoccupations locales, notamment à travers le projet de loi spécifique sur le droit du sol et le développement du projet Wuambushu.

L’opération Wuambushu, initialement lancée pour contrer la délinquance et réguler l’immigration irrégulière, entre dans sa seconde phase. Avec 12 opérations réalisées, 77 interpellations et plus de 30 machettes saisies, les résultats sont tangibles. Le bilan de Wuambushu 1 révèle le décasement de 700 Bangas, l’arrestation de chefs de bande et la remigration significative vers les pays d’origine.

Les orientations futures de Wuambushu 2 seront déterminées après concertation avec les services de l’État. Cette phase envisage notamment le déploiement de renforts.

Nous l’apprenons également, l’opération sera renommée.

Crise de l’eau : Une priorité sanitaire et environnementale

Le défi de l’accès à l’eau demeure crucial pour Mayotte. Dans ce contexte, le gouvernement confirme la construction d’une seconde usine de dessalement et s’engage à fournir 14 millions de litres d’eau pour pallier la crise imminente. Ces mesures s’accompagnent d’une attention particulière aux risques sanitaires tels que le choléra et la leptospirose.

Diplomatie et conséquences politiques

La stratégie gouvernementale s’étend au-delà des frontières de Mayotte, incluant une tournée diplomatique dans les pays d’origine des flux migratoires. Cette initiative vise à prévenir les départs et faciliter les retours, en s’appuyant sur une coopération renforcée et l’utilisation de technologies avancées pour le contrôle maritime, faisant notamment allusion au « rideau de fer maritime » .

Le dialogue entre la France et les Comores reste ouvert, reflétant une volonté mutuelle de maintenir des relations constructives malgré les défis. En outre, la fin du droit du sol, une mesure répondant à l’appel des Mahorais, et la régulation des demandes de régularisation ont contribuées à l’arrêt de la crise des barrages.

En visitant le stade de Cavani et en annonçant la destruction du camp accueillant des réfugiés africains, la ministre Guévenoux souligne l’importance de solutions dignes et pérennes pour tous les résidents de Mayotte.

Des mesures qui devront se préciser au cours de ce déplacement ministériel, restez connectés.

 


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Le sénateur Saïd Omar Oili demande des précisions sur Wuambushu 2

Le sénateur Saïd Omar Oili demande des précisions sur Wuambushu 2

Le sénateur Saïd Omar Oili se positionne en fervent défenseur des intérêts de Mayotte, mettant en lumière les défis démographiques auxquels l’île fait face. Récemment, il a initié deux actions significatives visant à solliciter l’attention et l’action du gouvernement sur ces questions cruciales.

« Chaos généralisé » en Guyane : une pharmacienne de 34 ans assassinée

« Chaos généralisé » en Guyane : une pharmacienne de 34 ans assassinée

La ville de Saint-Laurent-du-Maroni et, plus largement, toute la Guyane, sont plongées dans une profonde consternation après l’assassinat tragique d’Hélène Tarcy-Cétout, pharmacienne de 34 ans, mère de quatre enfants. Le meurtre a eu lieu ce lundi à l’aube, alors qu’elle ouvrait sa pharmacie, un acte d’une rare violence perpétré par un individu sans domicile fixe. Cet événement tragique survient dans un contexte de montée alarmante de la violence dans la région, exacerbant l’inquiétude et la tristesse au sein de la communauté.