Premier cas de choléra déclaré à Mayotte

par | 19 Mar 2024 | Santé

Un premier cas de choléra a été détecté à Mayotte chez une femme en provenance d’Anjouan, qui a rapidement été isolée et traitée.


Ce mardi matin, l’inquiétude latente des autorités de Mayotte s’est concrétisée avec la confirmation d’un cas de choléra sur l’île, une première dans le contexte actuel d’épidémie frappant l’Union des Comores. La patiente, arrivée d’Anjouan via une traversée en kwassa, a manifesté rapidement après son arrivée des symptômes caractéristiques de cette maladie infectieuse, à savoir de violentes diarrhées et des vomissements.

Résidant à Passamaïnty, la femme a fait preuve de grande responsabilité en s’isolant immédiatement chez elle avant de solliciter l’aide médicale en contactant le 15. Son initiative a permis une prise en charge efficace et rapide par les services de santé de l’île. Transférée au Centre Hospitalier de Mayotte (CHM), elle a été isolée et traitée dans une unité spécialisée.

Les premiers rapports du CHM indiquent une amélioration de son état de santé, signe encourageant de sa récupération. Affaire à suivre.

Source : JDM


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Leptospirose : Déjà plus de cas qu’en 2023

Leptospirose : Déjà plus de cas qu’en 2023

Mayotte fait face à une hausse préoccupante des cas de leptospirose depuis le début de l’année 2024, surpassant déjà le total de l’année précédente. Selon Santé Publique France, 75 cas ont été enregistrés de janvier à mars, dépassant les 53 cas de toute l’année 2023.

Alerte dengue à Mayotte : Mesures de prévention urgentes

Alerte dengue à Mayotte : Mesures de prévention urgentes

L’Agence Régionale de Santé (ARS) et la préfecture de Mayotte tirent la sonnette d’alarme suite à la confirmation de deux cas autochtones de dengue sur l’île. En cette période de saison des pluies, propice à la prolifération des moustiques, vecteurs de cette maladie, une vigilance accrue est recommandée.