Renforcement de la surveillance maritime Mahoraise : Le projet de « rideau de fer sur l’eau »

par | 11 Mar 2024 | Insécurité, Politique

Le concept de "rideau de fer sur l'eau" annoncé par le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin promet un renforcement significatif des mesures de surveillance et de sécurité autour de Mayotte. Visant à endiguer les flux migratoires irréguliers et à sécuriser les eaux territoriales, ce dispositif s'appuie sur une série de technologies avancées.


Détails sur les technologies envisagées :

  • Drones marins et aériens : Déploiement de drones de surveillance maritime depuis des plateformes variées, y compris des vedettes de la gendarmerie maritime ou depuis des points terrestres stratégiques comme l’îlot Mtsamboro. Ces drones, testés en 2023 par DiodonDrone, compléteraient les capacités de reconnaissance et de surveillance.
  • Caméras mobiles de surveillance terrestre : Installation de caméras autonomes en énergie, conçues pour détecter mouvements de véhicules et individus, enrichissant les moyens de surveillance à terre, en complément des patrouilles.
  • Vision nocturne et détection acoustique : Utilisation de jumelles de vision nocturne adaptées au milieu maritime tropical et de capteurs acoustiques (hydrophones) pour distinguer les embarcations de migrants des bateaux de pêche, améliorant ainsi la précision des interventions.
  • Centre de commandement et de contrôle : Mise en place d’un centre dédié à la coordination des opérations de surveillance maritime, centralisant les données recueillies par les différents dispositifs technologiques pour une réaction rapide et efficace.

Cette stratégie d’arsenal anti-migrants soulève des questions quant à son impact sur la communauté, l’écosystème maritime et les relations avec les pays voisins.

Source : Le Journal de Mayotte.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Le sénateur Saïd Omar Oili demande des précisions sur Wuambushu 2

Le sénateur Saïd Omar Oili demande des précisions sur Wuambushu 2

Le sénateur Saïd Omar Oili se positionne en fervent défenseur des intérêts de Mayotte, mettant en lumière les défis démographiques auxquels l’île fait face. Récemment, il a initié deux actions significatives visant à solliciter l’attention et l’action du gouvernement sur ces questions cruciales.

« Chaos généralisé » en Guyane : une pharmacienne de 34 ans assassinée

« Chaos généralisé » en Guyane : une pharmacienne de 34 ans assassinée

La ville de Saint-Laurent-du-Maroni et, plus largement, toute la Guyane, sont plongées dans une profonde consternation après l’assassinat tragique d’Hélène Tarcy-Cétout, pharmacienne de 34 ans, mère de quatre enfants. Le meurtre a eu lieu ce lundi à l’aube, alors qu’elle ouvrait sa pharmacie, un acte d’une rare violence perpétré par un individu sans domicile fixe. Cet événement tragique survient dans un contexte de montée alarmante de la violence dans la région, exacerbant l’inquiétude et la tristesse au sein de la communauté.