Les Forces Vives maintiennent les barrages et sollicitent un dialogue avec le nouveau préfet

par | 26 Fév 2024 | Insécurité, Politique, Société

À peine le préfet Thierry Suquet remplacé, les Forces vives, toujours actives sur les barrages à Mayotte, ont lancé un appel au nouveau préfet, François-Xavier Bieuville, pour initier un dialogue en vue de résoudre la crise sociale qui agite l'île depuis le 22 janvier.


Dans un communiqué récent, ces militants expriment leur désir d’engager des discussions constructives et immédiates pour aborder la situation selon une information de Mayotte Hebdo.

Les barragistes, pacifiques dans leur démarche, insistent sur le fait que les barrages ne visent pas à provoquer mais à protéger la population de la délinquance, en permettant uniquement le passage des forces de l’ordre. Ils dénoncent que la levée des barrages profite aux délinquants, reprenant leurs activités nuisibles. Leur action est décrite comme un cri d’alarme face à l’insécurité et à l’inefficacité des mesures annoncées par le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, qui n’ont pas apporté de solutions satisfaisantes, notamment concernant la sécurité immédiate des résidents.

Face à des échanges jugés frustrants avec le ministre et à l’absence de progrès significatifs, les Forces vives demandent l’instauration de l’état d’urgence, la mise en place de mesures efficaces pour la sécurité de tous et la création d’un comité de suivi incluant des représentants du mouvement. Ce comité aurait pour mission de surveiller les progrès réalisés dans la lutte contre la délinquance et l’immigration clandestine.

Déterminées à éviter les échecs des mobilisations passées de 2011 et 2018, les Forces vives appellent à une collaboration constructive avec les services de l’État et sollicitent une rencontre urgente avec le préfet François-Xavier Bieuville pour établir un dialogue productif et trouver des solutions durables à la crise.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Le sénateur Saïd Omar Oili demande des précisions sur Wuambushu 2

Le sénateur Saïd Omar Oili demande des précisions sur Wuambushu 2

Le sénateur Saïd Omar Oili se positionne en fervent défenseur des intérêts de Mayotte, mettant en lumière les défis démographiques auxquels l’île fait face. Récemment, il a initié deux actions significatives visant à solliciter l’attention et l’action du gouvernement sur ces questions cruciales.

« Chaos généralisé » en Guyane : une pharmacienne de 34 ans assassinée

« Chaos généralisé » en Guyane : une pharmacienne de 34 ans assassinée

La ville de Saint-Laurent-du-Maroni et, plus largement, toute la Guyane, sont plongées dans une profonde consternation après l’assassinat tragique d’Hélène Tarcy-Cétout, pharmacienne de 34 ans, mère de quatre enfants. Le meurtre a eu lieu ce lundi à l’aube, alors qu’elle ouvrait sa pharmacie, un acte d’une rare violence perpétré par un individu sans domicile fixe. Cet événement tragique survient dans un contexte de montée alarmante de la violence dans la région, exacerbant l’inquiétude et la tristesse au sein de la communauté.