François-Xavier Bieuville Succède à Thierry Suquet en tant que préfet de Mayotte

par | 14 Fév 2024 | Insécurité, Politique, Ressources

Mayotte se prépare à accueillir un nouveau préfet en la personne de François-Xavier Bieuville, actuellement sous-préfet de Dunkerque. Thierry Suquet, après avoir dirigé la préfecture de Mayotte pendant près de trois ans, est appelé à prendre les rênes de la préfecture du Vaucluse.


Cette transition, prévue à l’ordre du jour du conseil des ministres ce mercredi 14 février, intervient dans un contexte particulièrement tendu à Mayotte, marqué par des mouvements sociaux liés à l’insécurité et à l’immigration clandestine.

François-Xavier Bieuville, avec son solide parcours de juriste, son expérience au sein de la Direction générale des Douanes, son passage par l’ENA et l’ENM, ainsi que ses précédentes fonctions dans les territoires d’Outre-mer et au sein du ministère des Outre-mer, s’apprête à relever un défi de taille. Sa nomination survient en effet dans un climat de crise où les Forces Vives ont explicitement réclamé le départ de son prédécesseur selon Mayotte La 1ère.

Le départ de Thierry Suquet, en pleine crise sociale, est perçu par certains comme un signal fort. El Yassir Manroufou, conseiller départemental du canton de Mamoudzou 2, exprime son scepticisme face à ce changement de cap en temps de crise, soulignant l’importance pour un préfet de voir à terme les turbulences qu’il a contribué à gérer.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Le sénateur Saïd Omar Oili demande des précisions sur Wuambushu 2

Le sénateur Saïd Omar Oili demande des précisions sur Wuambushu 2

Le sénateur Saïd Omar Oili se positionne en fervent défenseur des intérêts de Mayotte, mettant en lumière les défis démographiques auxquels l’île fait face. Récemment, il a initié deux actions significatives visant à solliciter l’attention et l’action du gouvernement sur ces questions cruciales.

« Chaos généralisé » en Guyane : une pharmacienne de 34 ans assassinée

« Chaos généralisé » en Guyane : une pharmacienne de 34 ans assassinée

La ville de Saint-Laurent-du-Maroni et, plus largement, toute la Guyane, sont plongées dans une profonde consternation après l’assassinat tragique d’Hélène Tarcy-Cétout, pharmacienne de 34 ans, mère de quatre enfants. Le meurtre a eu lieu ce lundi à l’aube, alors qu’elle ouvrait sa pharmacie, un acte d’une rare violence perpétré par un individu sans domicile fixe. Cet événement tragique survient dans un contexte de montée alarmante de la violence dans la région, exacerbant l’inquiétude et la tristesse au sein de la communauté.