Division persistante chez les Forces vives sur le futur des barrages

par | 22 Fév 2024 | Société

Les Forces vives de Mayotte restent divisées sur le maintien des barrages, malgré une énième réunion à M'roalé visant à trouver un consensus suite aux réponses gouvernementales récentes.


Les discussions parmi les Forces vives concernant le maintien des barrages restent sans consensus. Lors d’une réunion tenue à la Maison des Jeunes et de la Culture de M’roalé, à Tsingoni, une soixantaine de leaders et référents des barrages n’ont pas réussi à s’accorder sur la levée ou la poursuite des blocages. Parmi les participants, une majorité souhaite continuer la grève, évoquant l’exigence d’un état d’urgence sécuritaire. Cependant, deux figures du mouvement, Saïd Kambi et Saïd Hachim, se prononcent en faveur du maintien, tandis que Safina Soula et Abdou Badirou appellent à leur levée. Cette division intervient une semaine après la réception de promesses gouvernementales adressées au mouvement, incluant des mesures sur l’immigration. La réunion s’est conclue sur une note de division, avec certains participants quittant la salle avant la fin. Abdou Badirou en particulier, exprime sa décision de se retirer temporairement, estimant que les objectifs initiaux ont été atteints.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Le sénateur Saïd Omar Oili demande des précisions sur Wuambushu 2

Le sénateur Saïd Omar Oili demande des précisions sur Wuambushu 2

Le sénateur Saïd Omar Oili se positionne en fervent défenseur des intérêts de Mayotte, mettant en lumière les défis démographiques auxquels l’île fait face. Récemment, il a initié deux actions significatives visant à solliciter l’attention et l’action du gouvernement sur ces questions cruciales.

« Chaos généralisé » en Guyane : une pharmacienne de 34 ans assassinée

« Chaos généralisé » en Guyane : une pharmacienne de 34 ans assassinée

La ville de Saint-Laurent-du-Maroni et, plus largement, toute la Guyane, sont plongées dans une profonde consternation après l’assassinat tragique d’Hélène Tarcy-Cétout, pharmacienne de 34 ans, mère de quatre enfants. Le meurtre a eu lieu ce lundi à l’aube, alors qu’elle ouvrait sa pharmacie, un acte d’une rare violence perpétré par un individu sans domicile fixe. Cet événement tragique survient dans un contexte de montée alarmante de la violence dans la région, exacerbant l’inquiétude et la tristesse au sein de la communauté.

(vidéo) Tsoundzou 2 cible d’une opération de police éclair

(vidéo) Tsoundzou 2 cible d’une opération de police éclair

Hier, le quartier de Tsoundzou 2 a été le théâtre d’une intervention rapide de la police nationale, supervisée sur le terrain par le préfet de Mayotte, François-Xavier Bieuville. Cette opération coup de poing s’inscrit dans une série d’actions destinées à maintenir l’ordre et la sécurité dans des zones sensibles de l’île.