Un nouveau mort du Choléra samedi soir

par | 27 Mai 2024 | Santé

Le choléra a causé un deuxième décès à Mayotte ce week-end. Une femme de 62 ans, résidant sur les hauteurs de Cavani, est décédée samedi soir. La préfecture a confirmé que la cause du décès est liée au choléra. Les autorités ont immédiatement appliqué le protocole de lutte contre le choléra, procédant à la désinfection du foyer et à la vaccination des cas contacts.


Apparition d’un troisième foyer à Passamaïnty

La situation sanitaire à Mayotte devient de plus en plus préoccupante avec l’apparition d’un troisième foyer à Passamaïnty. Ce quartier compte désormais cinq nouveaux cas autochtones de choléra, ce qui porte le total à 105 cas depuis mars, selon le dernier bulletin de Santé publique France. Koungou reste le plus touché avec 64 cas, suivi de M’tsangamouji avec 14 cas rapporte Mayotte Hebdo.

Mesures de prévention renforcées

Les autorités rappellent l’importance de respecter les règles d’hygiène de base pour prévenir la transmission de la maladie. Il est crucial de se laver les mains après être allé aux toilettes et avant de cuisiner ou de manger. En cas de symptômes tels que des diarrhées et des vomissements, il est recommandé de s’isoler, de s’hydrater avec de l’eau potable et d’appeler le 15 pour une prise en charge médicale.

Démenti de l’agence régionale de santé

L’Agence Régionale de Santé a démenti les rumeurs circulant sur les réseaux sociaux, qui prétendent que le décès de la fillette de 3 ans à Koungou aurait été causé par un lot défectueux de bouteilles d’eau Cristaline. L’ARS assure qu’il n’y a aucun lien entre ces bouteilles et la mort de l’enfant.

Les autorités restent mobilisées pour contenir l’épidémie et protéger la population de Mayotte.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Alerte sur les produits cosmétiques « MULTANI MATI »

Alerte sur les produits cosmétiques « MULTANI MATI »

Les autorités sanitaires de Mayotte lancent une alerte concernant les produits cosmétiques « MULTANI MATI ». Très populaires sur l’île, ces produits contiennent des métaux lourds tels que le plomb, le nickel, le baryum, le cobalt et le zirconium, interdits dans l’Union Européenne.

Le parcours chaotique des clandestins Africains à Mayotte

Le parcours chaotique des clandestins Africains à Mayotte

Omar Osman Adan, Somalien de 22 ans, arrivé à Mayotte en février, exhibe fièrement un récépissé attestant de sa protection internationale. Ce précieux document lui permet de rêver à la métropole, mais comment financer ce voyage crucial?

161 cas de choléra confirmés

161 cas de choléra confirmés

Depuis la mi-mars, Mayotte fait face à une épidémie de choléra préoccupante. Le dernier bilan de l’Agence Régionale de Santé (ARS) de ce lundi 10 juin rapporte 161 cas confirmés, dont 11 toujours actifs. Depuis le début de l’épidémie, 885 cas contacts ont été traités et 5.912 personnes ont été vaccinées.