Choléra : un foyer épidémique à Mtzangamouji et 68 cas autochtones

par | 21 Mai 2024 | Santé

Mayotte fait face à une épidémie de choléra, exacerbée par les défis d'accès à l'eau potable et des lacunes en matière d'assainissement. Santé publique France, en collaboration avec la Cellule régionale de Mayotte et la Réserve sanitaire, intensifie ses efforts pour contrôler la propagation de cette maladie et soutenir les populations affectées.


Depuis le début de l’épidémie aux Comores le 2 février 2024, et sa propagation à Mayotte le 18 mars, le nombre de cas signalés s’élève à 85, dont 68 autochtones. La commune de Koungou, en particulier, est un foyer actif de l’épidémie, en raison de ses conditions de vie précaires.

Flambée de choléra : 85 cas confirmés

Santé publique France assure une veille épidémiologique constante, réalise des enquêtes de terrain, et partage ses découvertes avec l’Agence Régionale de Santé (ARS) de Mayotte. Cette collaboration vise à retracer et à interrompre les chaînes de transmission du choléra, tout en informant régulièrement le public et les professionnels de santé à travers des points épidémiologiques.

De plus, l’agence joue un rôle crucial dans l’approvisionnement en vaccins et médicaments, gérant les stocks nécessaires pour faire face aux urgences sanitaires. À ce jour, 4 456 contacts de cas ont été vaccinés.

Face à l’urgence, Santé publique France a également mobilisé 86 réservistes sanitaires pour appuyer les efforts locaux, notamment en vaccination et en investigation épidémiologique. Ces professionnels de santé volontaires sont cruciaux pour renforcer l’offre de soins et la réponse rapide à l’épidémie.

La situation requiert une mobilisation accrue de volontaires en santé. Les professionnels intéressés sont encouragés à rejoindre la Réserve sanitaire pour participer activement à la lutte contre le choléra à Mayotte et aider à prévenir sa propagation. Pour plus d’informations, les intéressés peuvent visiter le site de Santé publique France.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Alerte sur les produits cosmétiques « MULTANI MATI »

Alerte sur les produits cosmétiques « MULTANI MATI »

Les autorités sanitaires de Mayotte lancent une alerte concernant les produits cosmétiques « MULTANI MATI ». Très populaires sur l’île, ces produits contiennent des métaux lourds tels que le plomb, le nickel, le baryum, le cobalt et le zirconium, interdits dans l’Union Européenne.

Le parcours chaotique des clandestins Africains à Mayotte

Le parcours chaotique des clandestins Africains à Mayotte

Omar Osman Adan, Somalien de 22 ans, arrivé à Mayotte en février, exhibe fièrement un récépissé attestant de sa protection internationale. Ce précieux document lui permet de rêver à la métropole, mais comment financer ce voyage crucial?

161 cas de choléra confirmés

161 cas de choléra confirmés

Depuis la mi-mars, Mayotte fait face à une épidémie de choléra préoccupante. Le dernier bilan de l’Agence Régionale de Santé (ARS) de ce lundi 10 juin rapporte 161 cas confirmés, dont 11 toujours actifs. Depuis le début de l’épidémie, 885 cas contacts ont été traités et 5.912 personnes ont été vaccinées.