Un couple agressé à Ongojou et des caillassages à Sada

par | 28 Mai 2024 | Faits divers, Insécurité

Mayotte a vécu une journée de violence ce lundi, marquée par plusieurs agressions à Ongojou, des caillassages aux abords du lycée de Sada, et une personne blessée par balle à Majicavo. Une situation qui a tendance à se répéter sur l'île.


Agression brutale à Ongojou

Vers 4h30 du matin, un couple originaire de Sada a été violemment agressé à Ongojou. Bloqué par un barrage en flammes, le conducteur, un employé de la préfecture âgé d’une soixantaine d’années, a tenté de faire demi-tour avant de heurter un muret. Plusieurs hommes armés de machettes et de couteaux ont alors pris d’assaut le véhicule. Le conducteur a été grièvement blessé par de multiples coups. Les assaillants ont dérobé le sac et les téléphones du couple, tandis que les autres automobilistes sur place ont réussi à faire demi-tour. Malgré ses blessures graves, l’homme a pu conduire jusqu’au dispensaire de Kahani avant d’être transféré à l’hôpital de Mamoudzou, où il a été placé en coma artificiel. Les blessures incluent des coups à la joue, au torse, au bras gauche et des blessures sévères à l’abdomen. La gendarmerie a confirmé qu’une enquête est en cours selon Mayotte Hebdo.

Caillassages et tentatives d’intrusion au lycée de Sada

Plus tard dans la journée, vers 14h30, des caillassages ont éclaté près du lycée de Sada. Des rumeurs ont circulé qu’un individu armé de machette avait pénétré dans l’enceinte de l’établissement, ce qui a poussé plusieurs professeurs à se barricader avec leurs élèves. Cependant, les gendarmes sont rapidement intervenus et ont empêché les individus d’entrer. Les échauffourées se sont ensuite déplacées à Mangajou, où trois personnes ont été interpellées.

Personne blessée par balle à Majicavo

Nous vous en parlions plus tôt ce matin, NDLR.

Un homme grièvement blessé par balle à Majicavo


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Le parcours chaotique des clandestins Africains à Mayotte

Le parcours chaotique des clandestins Africains à Mayotte

Omar Osman Adan, Somalien de 22 ans, arrivé à Mayotte en février, exhibe fièrement un récépissé attestant de sa protection internationale. Ce précieux document lui permet de rêver à la métropole, mais comment financer ce voyage crucial?

Violentes rixes à la sortie des collèges de Tsararano et Mgombani

Violentes rixes à la sortie des collèges de Tsararano et Mgombani

Hier, une bagarre d’une rare violence a éclaté à la sortie du collège de Tsararano. Des jeunes de Dembeni, Iloni et Tsararano se sont affrontés, obligeant les villageois à intervenir pour tenter de calmer les esprits. Cependant, leurs efforts se sont avérés insuffisants, et la situation est rapidement devenue hors de contrôle. Les forces de l’ordre ont dû intervenir pour disperser les jeunes et sécuriser la sortie des classes.