Un homme grièvement blessé par balle à Majicavo

par | 28 Mai 2024 | Faits divers, Insécurité

Un événement tragique s'est déroulé à Majicavo vers 16h20 ce jeudi. La gendarmerie a été alertée par le SAMU, conformément aux procédures, concernant une agression impliquant une victime présentant une blessure par balle probable et une main presque sectionnée. La victime a été immédiatement prise en charge par les services d'urgence et transférée au Centre Hospitalier de Mayotte (CHM) où elle reçoit actuellement des soins intensifs.


Une agression encore floue

Selon les premières informations recueillies par la gendarmerie, les faits sont confirmés, mais il reste encore des zones d’ombre. Il n’est pas encore possible de déterminer avec certitude si la blessure est effectivement due à une balle. De plus, l’identité et le statut de la victime – qu’il s’agisse d’un passant ou d’une personne impliquée dans des activités illégales – n’ont pas été clarifiés rapporte L’info Kwezi.

Une information judiciaire a été ouverte pour faire la lumière sur les circonstances exactes de cette agression.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Le parcours chaotique des clandestins Africains à Mayotte

Le parcours chaotique des clandestins Africains à Mayotte

Omar Osman Adan, Somalien de 22 ans, arrivé à Mayotte en février, exhibe fièrement un récépissé attestant de sa protection internationale. Ce précieux document lui permet de rêver à la métropole, mais comment financer ce voyage crucial?

Violentes rixes à la sortie des collèges de Tsararano et Mgombani

Violentes rixes à la sortie des collèges de Tsararano et Mgombani

Hier, une bagarre d’une rare violence a éclaté à la sortie du collège de Tsararano. Des jeunes de Dembeni, Iloni et Tsararano se sont affrontés, obligeant les villageois à intervenir pour tenter de calmer les esprits. Cependant, leurs efforts se sont avérés insuffisants, et la situation est rapidement devenue hors de contrôle. Les forces de l’ordre ont dû intervenir pour disperser les jeunes et sécuriser la sortie des classes.