Première conférence de sécurité pour le préfet

par | 28 Mar 2024 | Insécurité, Politique

Le préfet de Mayotte, François-Xavier Bieuville, a tenu sa promesse de transparence en conviant hier les élus et acteurs de la sécurité de l'île à une première conférence de sécurité post-prise de fonction.


Face à une assemblée attentive, il a dressé un bilan des opérations coup de poing menées ces dernières semaines, insistant sur la répression de l’économie souterraine et l’importance de l’ordre public pour une rentrée scolaire réussie.

Wuambushu 2, le projet sécuritaire phare annoncé par le ministre de l’Intérieur, devrait redémarrer mi-avril, une fois le Ramadan achevé. Le préfet a souligné que les efforts de lutte contre l’immigration clandestine et les bandes organisées ne fléchiront pas selon le JDM.

L’annonce d’un « rideau de fer » est également en cours de concrétisation, avec des appels à projets lancés pour la surveillance maritime accrue de l’île, dans le but de couper court aux activités illicites. Tout en reconnaissant l’amélioration de la sécurité perçue par les habitants, le préfet a reconnu que des tentes se sont érigées près du stade de Cavani, promettant une action imminente contre ces occupations illégales.

Le général Lucien Barth a apporté des précisions chiffrées sur les opérations de maintien de l’ordre, révélant une utilisation drastiquement réduite des grenades lacrymogènes en mars par rapport à janvier, signe d’une situation apaisée. Les enquêtes judiciaires et interpellations des meneurs contribuent également à ce calme relatif. Il a par ailleurs introduit l’escadron guépard, renfort tactique prônant une approche plus offensive et mobile dans la gestion des troubles à l’ordre public.

Ce conseil, premier d’une série bimestrielle, promet un suivi rigoureux de la sécurité à Mayotte et des résultats attendus pour Wuambushu 2.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Émeutes nocturnes à Bouyouni dimanche

Émeutes nocturnes à Bouyouni dimanche

Dimanche soir, Bouyouni a été le théâtre de violentes émeutes. Vers 19h, une vingtaine de jeunes cagoulés et armés ont dressé un barrage enflammé sur la route nationale.