L’opération de nettoyage du stade de Cavani débute ce weekend

par | 23 Fév 2024 | Insécurité, Politique, Social

Ce week-end, le stade de Cavani, transformé en camp de migrants, sera le théâtre d'une vaste opération d'évacuation. Dans le cadre d'une action soutenue par la ministre des Outre-Mer, Marie Guévenoux, qui a récemment annoncé le démantèlement prochain de ce camp, les préparatifs ont débuté avec diligence.


Ce vendredi, l’activité est palpable autour du stade, marquée par le ballet des camions militaires évacuant les conteneurs utilisés pour la distribution d’eau rapportent nos confrères de Mayotte La 1ère.

Une coordination exemplaire entre la préfecture, la municipalité de Mamoudzou et le conseil départemental a permis de tracer les contours de cette évacuation. Un arrêté municipal viendra restreindre l’accès au parking du stade, épicentre de l’opération prévue.

L’arrivée imminente du nouveau préfet à Mayotte, François-Xavier Bieuville, ce samedi, ajoute à l’importance de cette action. Tandis que les signes précurseurs du démantèlement se multiplient, le collectif de Cavani, sous la voix de Hahamada Madi, maintient une position de vigilance, observant les préparatifs avec un mélange d’espoir et de prudence.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Le sénateur Saïd Omar Oili demande des précisions sur Wuambushu 2

Le sénateur Saïd Omar Oili demande des précisions sur Wuambushu 2

Le sénateur Saïd Omar Oili se positionne en fervent défenseur des intérêts de Mayotte, mettant en lumière les défis démographiques auxquels l’île fait face. Récemment, il a initié deux actions significatives visant à solliciter l’attention et l’action du gouvernement sur ces questions cruciales.

« Chaos généralisé » en Guyane : une pharmacienne de 34 ans assassinée

« Chaos généralisé » en Guyane : une pharmacienne de 34 ans assassinée

La ville de Saint-Laurent-du-Maroni et, plus largement, toute la Guyane, sont plongées dans une profonde consternation après l’assassinat tragique d’Hélène Tarcy-Cétout, pharmacienne de 34 ans, mère de quatre enfants. Le meurtre a eu lieu ce lundi à l’aube, alors qu’elle ouvrait sa pharmacie, un acte d’une rare violence perpétré par un individu sans domicile fixe. Cet événement tragique survient dans un contexte de montée alarmante de la violence dans la région, exacerbant l’inquiétude et la tristesse au sein de la communauté.