Les écoles de Mayotte recherchent 200 enseignants 

par | 23 Fév 2024 | Education, Société

200 postes d’enseignants contractuels sont à pourvoir pour la rentrée de septembre 2024. Les dossiers de candidature devront être déposés sur l’application dédiée entre le 1er mars et le 31 mars 2024. 


L’Académie de Mayotte annonce l’ouverture de 200 postes d’enseignants contractuels à la rentrée de septembre 2024 dans le premier degré. Ces contrats, des CDD, sont à pourvoir « en priorité » localement. Les candidats sont invités à déposer leur dossier sur l’application dédiée, ACLOE, entre le 1ᵉʳ et le 31 mars 2024.

Les étapes de la sélection

Notez que les profils sélectionnés sur ACLOE devront s’acquitter de tests d’évaluation des connaissances, mais aussi d’un stage et d’un entretien final devant une commission de personnels de l’éducation. 

Les évaluations, qui portent sur les connaissances en mathématiques et en français, se dérouleront entre le 8 et le 10 avril. A l’issue, 300 candidats retenus devront réaliser un stage d’observation dans une école maternelle ou élémentaire. Ce dernier est programmé du 22 avril au 26 avril et vise à faire « découvrir la réalité du métier ». 

Après écrémage, 200 personnes seront recrutées. Les contrats débuteront le 19 août 2024, date à laquelle une formation est programmée avant la rentrée scolaire de septembre. 

À Mayotte, la part de contractuels dans l’ensemble des personnels enseignants est très élevée. Dans le second degré, 57% du personnel enseignant dispose de ce type de contrat. Au cours des années précédentes, ce « ratio » oscillait entre 54 % et 57 %. Un taux record malgré des mesures dérogatoires pour renforcer l’attractivité des postes. Les enseignants titulaires qui sont restés cinq ans sur le département reçoivent 1000 points sur tous leurs vœux de mutation, par exemple. 

 


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Le sénateur Saïd Omar Oili demande des précisions sur Wuambushu 2

Le sénateur Saïd Omar Oili demande des précisions sur Wuambushu 2

Le sénateur Saïd Omar Oili se positionne en fervent défenseur des intérêts de Mayotte, mettant en lumière les défis démographiques auxquels l’île fait face. Récemment, il a initié deux actions significatives visant à solliciter l’attention et l’action du gouvernement sur ces questions cruciales.

« Chaos généralisé » en Guyane : une pharmacienne de 34 ans assassinée

« Chaos généralisé » en Guyane : une pharmacienne de 34 ans assassinée

La ville de Saint-Laurent-du-Maroni et, plus largement, toute la Guyane, sont plongées dans une profonde consternation après l’assassinat tragique d’Hélène Tarcy-Cétout, pharmacienne de 34 ans, mère de quatre enfants. Le meurtre a eu lieu ce lundi à l’aube, alors qu’elle ouvrait sa pharmacie, un acte d’une rare violence perpétré par un individu sans domicile fixe. Cet événement tragique survient dans un contexte de montée alarmante de la violence dans la région, exacerbant l’inquiétude et la tristesse au sein de la communauté.

(vidéo) Tsoundzou 2 cible d’une opération de police éclair

(vidéo) Tsoundzou 2 cible d’une opération de police éclair

Hier, le quartier de Tsoundzou 2 a été le théâtre d’une intervention rapide de la police nationale, supervisée sur le terrain par le préfet de Mayotte, François-Xavier Bieuville. Cette opération coup de poing s’inscrit dans une série d’actions destinées à maintenir l’ordre et la sécurité dans des zones sensibles de l’île.