Attaque brutale sur la route de Tsoundzou : des passagers terrorisés

par | 18 Juin 2024 | Insécurité, Société

Samedi soir, une violente attaque a eu lieu sur la route de Tsoundzou à Mamoudzou, marquant une nouvelle escalade de l'insécurité dans la région. Des criminels ont agressé le conducteur d'un scooter avant de s'en prendre violemment à une voiture qui le suivait.


Les assaillants, armés de barres de fer, ont fracassé le véhicule et tenté de sortir les deux jeunes passagers, les tabassant sans relâche. Un des jeunes hommes, le visage ensanglanté, a cherché désespérément de l’aide auprès des vendeuses de salades à proximité, sans succès. Il a finalement réussi à atteindre Passamainty, où des habitants l’ont mis à l’abri et appelé les pompiers.

L’homme de 22 ans tué à Bonovo samedi « massacré devant sa sœur »

Le second passager, fuyant dans la direction opposée, a trouvé refuge à Tsoundzou 2, où il a pu monter dans une voiture pour tenter de retrouver son cousin. Pendant leur fuite, les criminels ont incendié la voiture et attaqué les véhicules suivants.

Les témoins de l’agression ont tenté de contacter la police à plusieurs reprises, sans réponse immédiate. « Mon mari a appelé douze fois le commissariat avant d’obtenir une réponse. Ce n’est pas normal, » déplore l’épouse d’un témoin selon L’info Kwezi.

Ce type d’agression n’est malheureusement pas isolé. Selon les forces de l’ordre, les criminels et les vendeuses de fruits et légumes, souvent présentes sur le marché, se connaissent et proviennent des mêmes quartiers, ce qui complique les interventions et la coopération des témoins.


S’abonner
Notification pour
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Naufrage d’un pétrolier Comorien : 16 marins disparus

Naufrage d’un pétrolier Comorien : 16 marins disparus

Un drame maritime s’est produit au large des côtes omanaises, lundi 15 juillet 2024, vers 21h45. Un pétrolier battant pavillon des Comores, avec à son bord 16 membres d’équipage (13 Indiens et 3 Sri Lankais), a chaviré à environ 46 km de la côte d’Oman.