Moinatrindri : Dix délinquants dont 9 mineurs devant le tribunal pour des violences devant le tribunal

par | 31 Mai 2024 | Insécurité, Justice

Le 22 mars dernier, le village de Moinatrindri, dans la commune de Boueni, a été le théâtre de violences orchestrées par un groupe de jeunes armés de barres de fer et de pierres. Une partie d'entre eux était cagoulée. Ils ont saccagé plusieurs véhicules stationnés et incendié une tractopelle d'une valeur de 120 000 euros. Ces actes ont été partiellement filmés, facilitant l'enquête.


Enquête et Interpellations

Suite au dépôt de plusieurs plaintes, la gendarmerie de Mayotte a ouvert une enquête. Celle-ci a abouti à l’interpellation de dix jeunes, dont neuf mineurs. Le Groupe de travail « TOP 976 » (Troubles à l’Ordre Public) de la section de recherches de Mamoudzou a mené deux opérations judiciaires les 2 avril et 29 mai 2024, en collaboration avec les brigades de M’zouazia et Sada, sous la direction du parquet du tribunal judiciaire de Mamoudzou rapporte le JDM.

Résultats et Procédures Judiciaires

L’enquête a révélé 12 victimes. Le seul majeur du groupe a été condamné à trois ans d’emprisonnement, dont 18 mois avec sursis, et a été incarcéré. Les neuf mineurs impliqués seront jugés le 20 février 2025.

Cette affaire souligne une fois de plus les défis sécuritaires auxquels Mayotte doit faire face, en particulier en ce qui concerne la délinquance juvénile. Les autorités locales continuent de travailler pour restaurer l’ordre et assurer la sécurité des habitants.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Le parcours chaotique des clandestins Africains à Mayotte

Le parcours chaotique des clandestins Africains à Mayotte

Omar Osman Adan, Somalien de 22 ans, arrivé à Mayotte en février, exhibe fièrement un récépissé attestant de sa protection internationale. Ce précieux document lui permet de rêver à la métropole, mais comment financer ce voyage crucial?

« Possédé par le diable » il est jugé pour agression au couteau

« Possédé par le diable » il est jugé pour agression au couteau

Un homme de 63 ans, atteint de psychose paranoïaque, a comparu ce mardi devant le Tribunal Judiciaire de Mamoudzou pour une agression au couteau. Le prévenu, en détention provisoire depuis plus d’un an, avait poignardé son voisin en avril 2023, persuadé que celui-ci était « possédé par le diable ».