Un marchand de sommeil condamné à Doujani

par | 29 Mai 2024 | Justice

Un homme de 58 ans a été condamné à un an de prison avec sursis pour avoir hébergé des personnes dans des conditions indignes à Doujani. Occupant un terrain appartenant au conseil départemental de Mayotte depuis 1997, cet ancien du BTP, originaire de Madagascar, avait aménagé sa maison et installé une trentaine de cases en tôle sur la parcelle.


Lors de son passage au tribunal correctionnel, l’homme a justifié ses actes en invoquant l’entraide, affirmant qu’il permettait à des familles étrangères, avec ou sans titres de séjour, d’accéder à son terrain par charité. Toutefois, les autorités, dont la police et l’Agence régionale de santé, ont constaté l’insalubrité des lieux, dépourvus d’eau courante et de sanitaires, avec des raccordements sommaires rapporte Mayotte Hebdo.

La situation a été révélée par le beau-fils de l’accusé, qui s’est plaint des conditions indignes, notamment l’absence d’électricité malgré des cotisations mensuelles des locataires. Les familles payaient entre 25 et 130 euros par mois, soit pour le loyer, soit pour les frais d’électricité partagés, remettant en question l’argument de l’entraide avancé par l’accusé.

Le substitut du procureur, Max Goldminc, a souligné que l’accusé tentait de présenter ses actions sous un motif noble, mais que cela ne tenait pas face aux faits. Bien qu’il ne soit pas le propriétaire légal du terrain, il en avait la responsabilité en tant qu’occupant de fait.

En plus de la peine de prison avec sursis, la direction régionale et interrégionale des finances publiques suit de près cette affaire, laissant présager des conséquences financières supplémentaires pour l’accusé.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Trois jeunes de la bande « Black’s » condamnés pour vols et agressions à Mamoudzou

Trois jeunes de la bande « Black’s » condamnés pour vols et agressions à Mamoudzou

Trois membres de la redoutable bande « Black’s » ont été jugés et condamnés ce mardi par le tribunal correctionnel de Mamoudzou. Les jeunes, connus sous les pseudonymes « Horma », « Horli », et « Black’s », ont semé la terreur dans le quartier de la Convalescence de Mamoudzou entre août et octobre 2022, en commettant divers vols et agressions.

Moinatrindri : Dix délinquants dont 9 mineurs devant le tribunal pour des violences devant le tribunal

Moinatrindri : Dix délinquants dont 9 mineurs devant le tribunal pour des violences devant le tribunal

Le 22 mars dernier, le village de Moinatrindri, dans la commune de Boueni, a été le théâtre de violences orchestrées par un groupe de jeunes armés de barres de fer et de pierres. Une partie d’entre eux était cagoulée. Ils ont saccagé plusieurs véhicules stationnés et incendié une tractopelle d’une valeur de 120 000 euros. Ces actes ont été partiellement filmés, facilitant l’enquête.