Wuambushu : une seconde phase de l’opération annoncée et premier démantèlement de bidonville à Petite Terre

par | 27 Juin 2023 | Société

Un bilan à l'équilibre, une seconde phase prévue, l'opération Wuambushu prend de l'ampleur à la Petite-Terre. Le premier démantèlement de bidonville de l'île s'est déroulé ce dimanche matin, en présence des ministres Gérald Darmanin, Jean-François Carenco, Olivier Klein, ainsi que du préfet de Mayotte, Thierry Suquet.


Une visite dans le quartier Oupi de Labattoir, près de l’ancien cimetière de Marouzouk, leur a permis de compléter le bilan précédent et de promettre « une nouvelle formule » pour la rentrée.

L’opération Wuambushu, confrontée à des difficultés techniques, juridiques et diplomatiques, a trouvé une place essentielle dans le discours de Gérald Darmanin, qui a insisté sur l’importance de démontrer la volonté politique de soutenir les Mahorais. 47 sur 57 chefs de gang identifiés sur l’île ont été arrêtés, tandis que l’immigration est sous contrôle, avec des jours sans aucun kwassas atteignant Mayotte, selon le ministre via Mayotte Hebdo.

Cependant, l’opération a également rencontré des obstacles. Le 24 avril, premier jour de l’opération, les Comores ont fermé le port d’Anjouan aux personnes expulsées de Mayotte. Des négociations se sont ensuivies pendant trois semaines avant que les expulsions ne reprennent. Le nombre de personnes concernées reste à préciser. Après l’été, Darmanin compte se transformer en « ambassadeur de l’Intérieur » en se rendant au Burundi, Rwanda, Tanzanie et Mozambique pour « négocier des accords de réadmission » pour leurs citoyens.

La démolition de bidonvilles en tôle s’est accélérée, avec 1.250 démolitions prévues d’ici fin d’année. Dans le cadre de la loi Élan, des tractopelles ont rapidement rasé les logements précaires, laissant seulement trois en place pendant la visite ministérielle. Toutefois, le but à Labattoir n’est pas de construire de nouveaux logements, mais de préserver l’écosystème des mangroves plantées en 2015.

En ce qui concerne le relogement des personnes déplacées, l’objectif est de proposer à chaque famille un logement convenable. Cependant, l’acceptation de ces propositions reste faible, avec seulement quatre foyers sur les neufs éligibles qui ont accepté les propositions de l’État.

La seconde phase de l’opération Wuambushu, annoncée par Darmanin pour la rentrée, se concentrera davantage sur « l’économie informelle« , en ciblant « les marchands de sommeil, l’agriculture et la pêche illégales« .


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Émeutes nocturnes à Bouyouni dimanche

Émeutes nocturnes à Bouyouni dimanche

Dimanche soir, Bouyouni a été le théâtre de violentes émeutes. Vers 19h, une vingtaine de jeunes cagoulés et armés ont dressé un barrage enflammé sur la route nationale.

Fin de la grève à La Poste

Fin de la grève à La Poste

Après trois semaines de grève, les syndicats de La Poste ont annoncé la fin de la mobilisation ce lundi 15 juillet, suite à la signature d’un protocole d’accord avec la direction.