Inquiétudes autour de la restauration de la mosquée de Tsingoni

par | 21 Mai 2024 | Culture, Religion

Le chantier de rénovation de la mosquée de Tsingoni, joyau de l'architecture swahilie à Mayotte, suscite l'inquiétude des historiens et de la communauté locale. Depuis le début de l'année, les travaux sont interrompus, mais c'est surtout l'utilisation controversée de matériaux modernes comme le ciment qui alarme les passionnés du patrimoine.


L’ancienne mosquée, qui date de la période du Sultanat et est classée monument historique depuis 2015, a traditionnellement utilisé des blocs de corail et de la chaux dans sa construction. Cependant, les méthodes actuelles de restauration semblent s’écarter de ces techniques ancestrales, au profit de méthodes modernes moins adaptées rapporte La 1ère.

Inssa de Nguizijou, historien, exprime son désarroi : « On est choqué par les matériaux utilisés. On parle d’un bâtiment ancien, où l’on devrait utiliser des techniques respectueuses de son histoire. Le béton n’a pas sa place ici. De plus, il n’y a aucune indication claire sur les autorisations de ces travaux ou sur qui les mène réellement. »

La mosquée est un exemple emblématique de l’architecture swahilie, qui se retrouve le long de la côte est-africaine, de Domoni à Zanzibar. Sa valeur historique et culturelle est immense, non seulement pour Mayotte mais aussi pour le patrimoine mondial. La rénovation de ce monument devrait donc être menée avec la plus grande précaution.

Allaoui Ahamada Yves, ancien maire de Tsingoni, regrette également les choix faits : « C’est dommage pour nos enfants qui ne reconnaîtront pas l’ancienne mosquée que nous avons connue. On tente de la protéger et de la conserver, mais en transformant son aspect ancien, on dénature toute une histoire. »

Les critiques pointent du doigt le manque de transparence et le choix des matériaux, qui pourraient compromettre l’intégrité structurelle et historique de la mosquée. Les appels à une restauration plus fidèle à l’original se multiplient, dans l’espoir de préserver ce patrimoine pour les générations futures.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Départ pour La Mecque : Près de 300 Mahorais en route malgré de nouvelles contraintes

Départ pour La Mecque : Près de 300 Mahorais en route malgré de nouvelles contraintes

Ce lundi 10 juin, près de 300 pèlerins mahorais ont pris leur envol pour La Mecque, après avoir surmonté les nouvelles exigences imposées par l’Arabie Saoudite. Cette année, les trois associations mahoraises organisant le Hadj, notamment APEL et Djahouriya, ont dû passer par des agences de voyages pour la réservation des services sur place, une condition imposée récemment par les autorités saoudiennes.

Deux comoriennes incarcérées pour homosexualité

Deux comoriennes incarcérées pour homosexualité

À Moroni, deux jeunes femmes ont été présentées à un juge et emprisonnées samedi pour atteinte aux bonnes mœurs. Les autorités comoriennes cherchent à se montrer inflexibles contre l’homosexualité après le débat déclenché par le mariage civil de deux femmes à Mayotte le mois dernier.