Effort coordonné contre le choléra à Koungou

par | 2 Mai 2024 | Santé

Après une hausse soudaine des cas de choléra à Koungou, Mayotte, les efforts de santé publique se sont intensifiés pour contenir l'épidémie. Jean-Matthieu Defour, directeur général du Centre hospitalier de Mayotte (CHM), a confirmé que le pic de nouveaux cas a été géré avec efficacité et que le nombre de cas semble se stabiliser.


À Koungou, un centre de dépistage établi à l’école de Koungou Mairie a vu une affluence modérée ce vendredi, avec seulement sept personnes testées, dont deux enfants qui se sont révélés positifs. Ces derniers ont été immédiatement pris en charge selon les procédures établies rapporte le Journal de Mayotte.

Le processus de dépistage utilise des tests rapides d’orientation diagnostique (TROD), qui peuvent fournir des résultats en quinze minutes. Les patients testés positifs sont isolés et pris en charge par les services d’urgence.

En réponse à la situation, le CHM a également mis en place une unité mobile de vaccination orale, qui se déplace de quartier en quartier pour vacciner les résidents, en commençant par le quartier Jamaïque. À ce jour, 2.600 personnes ont été vaccinées.

De plus, une deuxième unité choléra a été ouverte au Centre Médical de Référence (CMR) de Dzoumogné, portant le total des lits dédiés à 34. Malgré la capacité accrue, l’affluence a diminué avec actuellement environ 13 patients hospitalisés.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Un nouveau mort du Choléra samedi soir

Un nouveau mort du Choléra samedi soir

Le choléra a causé un deuxième décès à Mayotte ce week-end. Une femme de 62 ans, résidant sur les hauteurs de Cavani, est décédée samedi soir. La préfecture a confirmé que la cause du décès est liée au choléra. Les autorités ont immédiatement appliqué le protocole de lutte contre le choléra, procédant à la désinfection du foyer et à la vaccination des cas contacts.

Choléra : un foyer épidémique à Mtzangamouji et 68 cas autochtones

Choléra : un foyer épidémique à Mtzangamouji et 68 cas autochtones

Mayotte fait face à une épidémie de choléra, exacerbée par les défis d’accès à l’eau potable et des lacunes en matière d’assainissement. Santé publique France, en collaboration avec la Cellule régionale de Mayotte et la Réserve sanitaire, intensifie ses efforts pour contrôler la propagation de cette maladie et soutenir les populations affectées.