Mayotte renforce sa lutte contre le choléra avec des mesures sanitaires d’urgence

par | 29 Avr 2024 | Santé

Face à l'augmentation des cas de choléra à Mayotte, des mesures d'urgence ont été prises pour endiguer la propagation de la maladie. L'Agence Régionale de Santé (ARS) de Mayotte, dirigée par Olivier Brahic, a mis en place une seconde unité de traitement du choléra et a lancé des opérations de vaccination de masse dans la commune de Koungou, où les cas ont été identifiés.


Actuellement, Mayotte compte 26 cas confirmés de choléra, incluant des cas autochtones, indiquant que la bactérie est présente localement. Cette situation intervient alors que les Comores voisines font face à une épidémie plus vaste, avec plus de 2,500 cas recensés.

Pour prévenir la propagation, l’ARS a déployé trois points de vaccination mobiles à Koungou et prévoit de distribuer 2,600 doses de vaccin. En outre, un centre de dépistage fixe a été mis en place pour identifier et traiter rapidement les nouveaux cas. Des mesures de surveillance environnementale incluent des prélèvements dans les cours d’eau locaux pour détecter la présence de la bactérie cholérique rapporte le JDM.

Le Centre Hospitalier de Mayotte (CHM) a augmenté sa capacité de prise en charge en ouvrant une nouvelle unité choléra, portant le nombre total de lits dédiés à 14. De plus, le personnel médical sera renforcé par l’arrivée imminente de vingt soignants supplémentaires.

Ces initiatives interviennent dans un contexte où Mayotte, bien que non encore en phase épidémique, doit gérer simultanément les défis posés par la dengue et le choléra, mettant les systèmes de santé et les infrastructures sous pression. Les autorités restent vigilantes et mobilisées pour protéger la population et contenir les maladies.


S’abonner
Notification pour
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Un nouveau mort du Choléra samedi soir

Un nouveau mort du Choléra samedi soir

Le choléra a causé un deuxième décès à Mayotte ce week-end. Une femme de 62 ans, résidant sur les hauteurs de Cavani, est décédée samedi soir. La préfecture a confirmé que la cause du décès est liée au choléra. Les autorités ont immédiatement appliqué le protocole de lutte contre le choléra, procédant à la désinfection du foyer et à la vaccination des cas contacts.

Choléra : un foyer épidémique à Mtzangamouji et 68 cas autochtones

Choléra : un foyer épidémique à Mtzangamouji et 68 cas autochtones

Mayotte fait face à une épidémie de choléra, exacerbée par les défis d’accès à l’eau potable et des lacunes en matière d’assainissement. Santé publique France, en collaboration avec la Cellule régionale de Mayotte et la Réserve sanitaire, intensifie ses efforts pour contrôler la propagation de cette maladie et soutenir les populations affectées.