Barricades et caillassages perturbent la circulation ce lundi matin

par | 15 Avr 2024 | Insécurité

Ce lundi 15 avril, la tranquillité matinale de Mayotte a été brisée par des incidents violents à Koungou et Mamoudzou, notamment près du rond-point du Baobab. Des barricades sauvages et des jets de pierres ont ciblé plusieurs véhicules, y compris des bus scolaires, entraînant une interruption temporaire de la circulation.


La gendarmerie rapporte que dès les premières heures, des jeunes ont érigé une barricade sur la route à Koungou, lançant des pierres sur les véhicules passants. La situation a nécessité une intervention rapide des forces de l’ordre pour dégager l’axe et rétablir la circulation vers 6h15 rapporte La 1ère.

Parallèlement, à Mamoudzou, au rond-point du Baobab, une situation similaire s’est produite avec un bus scolaire particulièrement touché. Le chauffeur, transportant des élèves de Majicavo à Kahani, décrit une attaque brutale :

« Les jeunes ont tabassé le bus. J’ai eu des impacts sur les vitres latérales et avant, avec six vitres latérales brisées. » Heureusement, aucune blessure physique n’a été rapportée, mais les implications psychologiques demeurent.

La nuit précédente à Tsararano n’a pas été plus calme, avec l’installation d’une barricade près du stade et des affrontements entre jeunes et forces de l’ordre jusqu’à 3h du matin.

Ces incidents mettent en lumière les tensions croissantes dans la région, exacerbées par des enjeux sociaux et de sécurité persistants.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Journée de violence à Tsoundzou : 4 policiers blessés et 5 interpellations

Journée de violence à Tsoundzou : 4 policiers blessés et 5 interpellations

La journée du jeudi 23 mai a été marquée par des affrontements violents entre des groupes de jeunes et les forces de l’ordre à Tsoundzou 1, plongeant les habitants et les automobilistes dans un véritable cauchemar. Dès l’aube, des jeunes se sont rassemblés près de la route nationale traversant le village, attaquant les automobilistes avec des jets de pierres.