Annulation du marché Caribus : La CADEMA en cause ?

par | 6 Juin 2024 | Economie

La communauté d’agglomération Dembéni-Mamoudzou (CADEMA) doit reprendre à zéro la procédure d’appel d’offres pour le marché public de transport collectif urbain Caribus, évalué à 45 millions d’euros. Cette décision fait suite à l’annulation du marché par le tribunal administratif, saisi par trois sociétés écartées du marché initial. Ces entreprises ont dénoncé un manque de transparence et des modifications significatives en cours de procédure.


Un marché controversé

L’appel d’offres, lancé le 1er septembre 2023, visait à attribuer deux lots pour le transport collectif : quatre lignes principales et deux lignes complémentaires rapporte le Journal de Mayotte. La CADEMA avait initialement fixé la date de réception des offres au 6 octobre 2023, mais celle-ci a été prolongée à plusieurs reprises jusqu’au 29 décembre 2023. Le marché avait été attribué à OPTIMOM, Transports Salime et Transports Vanille, déclenchant des contestations de la part des sociétés non retenues.

Des modifications critiquées

Les entreprises contestataires ont déposé un recours en référé, dénonçant notamment des changements de dernière minute dans le Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP). Par exemple, la gestion de la billettique, initialement confiée à un prestataire externe, avait été retirée du cahier des charges. Ces modifications ont été jugées importantes par le juge des référés, Christian Bauzerand, qui a estimé que la CADEMA aurait dû reprendre la procédure depuis le début.

Une décision judiciaire lourde de conséquences

Malgré les arguments de la CADEMA sur l’importance de ce projet pour la décongestion des routes, le tribunal a annulé la procédure d’appel d’offres. Mahamoud Azihary, président du groupement « Ouvoimoja Transports », se félicite de cette décision, soulignant les manquements graves à la commande publique. Il critique vivement les 42 élus de la CADEMA pour leur passivité face aux irrégularités constatées et appelle à une plus grande transparence.

Un retard préjudiciable

Cette annulation risque de retarder encore le déploiement du service de transport collectif Caribus, un projet crucial pour améliorer la circulation à Mayotte. La reprise de la procédure pourrait prendre plusieurs mois, voire un an, retardant d’autant la mise en place de ce service tant attendu.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Enquête publique pour la construction de la retenue collinaire d’Ourovéni

Enquête publique pour la construction de la retenue collinaire d’Ourovéni

La préfecture de Mayotte a lancé une enquête publique en vue de la déclaration d’utilité publique et de l’accessibilité des parcelles nécessaires à la réalisation de la retenue collinaire d’Ourovéni. Cette enquête, qui se déroule du 10 juin au 9 juillet, vise à évaluer la disponibilité des terrains indispensables à ce projet majeur.

Coupure d’eau importante dans le sud

Coupure d’eau importante dans le sud

La SMAE (Société Mahoraise des Eaux) informe les habitants des communes du Centre et du Sud de Mayotte d’une coupure d’eau significative due à un incident sur le système de pompage de l’usine d’Ouroveni. Cet incident affecte gravement la production d’eau, rendant impossible le maintien des niveaux d’eau nécessaires dans les réservoirs principaux.

SMAE : Coupures d’eau inopinées dans le Nord-Est

SMAE : Coupures d’eau inopinées dans le Nord-Est

La Société Mahoraise des Eaux (SMAE) annonce de nouvelles coupures d’eau imprévues, affectant plusieurs secteurs de l’île. En cause : le réservoir desservant les quartiers de Koungou village, Majicavo Lamir, Hauts Vallons, Kawéni Village, Doujani et Passamainty-Ngnambo Titi, qui affiche un niveau d’eau inquiétant.