Air Austral face à de nouveaux défis financiers

par | 21 Mar 2024 | Economie

Malgré les aides étatiques reçues, la compagnie peine à résorber une dette massive de 300 millions d'euros.


La compagnie aérienne Air Austral, basée à La Réunion, est confrontée à une pression croissante pour renforcer son plan d’économies face à une situation financière critique exacerbée par la crise du Covid-19.

Employant 800 personnes, Air Austral a déjà pris des mesures drastiques, incluant des coupes salariales et l’annulation de liaisons aériennes peu rentables. Une injection de capital de 10 millions d’euros par les actionnaires n’a cependant pas suffi à rassurer les autorités, qui exigent désormais un plan d’économies plus ambitieux rapporte Mayotte La 1ère.

Lors d’une réunion récente au ministère des Outre-mer, il a été demandé à Air Austral de présenter un plan révisé sur trois ans avant la fin avril, ce qui implique une réévaluation complète de ses opérations. Cette démarche vise à assurer la viabilité à long terme de la compagnie et à maintenir son rôle crucial dans la desserte aérienne de La Réunion et au-delà.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Fin des restrictions d’eau à Passamaïnty et Tsoundzou

Fin des restrictions d’eau à Passamaïnty et Tsoundzou

La Société Mahoraise des Eaux (SMAE) a annoncé, ce lundi 8 avril, une bonne nouvelle pour les habitants de Passamaïnty et Tsoundzou, dans la commune de Mamoudzou. Les derniers résultats des contrôles sanitaires révèlent une conformité totale de l’eau distribuée avec les normes de qualité pour la consommation humaine.

Un budget départemental 2024 sous le signe de la rigueur avec un soutien de 100 millions d’euros de l’état

Un budget départemental 2024 sous le signe de la rigueur avec un soutien de 100 millions d’euros de l’état

Ce mardi 9 avril, les élus du conseil départemental de Mayotte se réuniront pour voter le budget primitif de 2024. Un événement crucial marqué par la réception d’une aide substantielle de l’État de 100 millions d’euros, faisant suite à une enveloppe de 50 millions pour l’année précédente. Ce soutien financier vise à équilibrer un budget de fonctionnement qui, en retour, exigera du département un engagement vers une gestion plus rigoureuse.