Un nouvel aéroport prévu à Bouyouni

par | 7 Mai 2024 | Economie

Après une longue période de débats et d'incertitudes, le projet de rallongement de la piste de l'aéroport de Petite-Terre a été définitivement abandonné. Une décision annoncée lors d'une réunion cruciale ce mardi 7 mai, qui a vu la participation des parlementaires mahorais, de la préfecture, de la ministre déléguée aux Outre-mer Marie Guévenoux, et du ministre délégué aux Transports, Patrice Vergriete. À la place, un nouvel aéroport est désormais prévu à Bouyouni, en Grande-Terre.


La décision de déplacer le projet à Bouyouni a été guidée par des considérations techniques et environnementales, notamment les risques de volcan sous-marin et de séisme qui pourraient affecter la piste de Petite-Terre, ainsi que la menace de submersion marine d’ici à 2035. Ces facteurs rendent le site actuel moins viable à long terme selon Mayotte La 1ère.

Le coût de l’ancien projet était estimé à un milliard d’euros, et bien que les coûts pour le nouvel emplacement ne soient pas encore définis, les autorités s’efforcent de maîtriser les dépenses.

Le site de Bouyouni, majoritairement agricole, présente aussi des défis en termes d’accessibilité et de gestion foncière, qui nécessiteront une planification et une coordination minutieuses.

Pour assurer une gestion transparente et efficace du nouveau projet, un comité de suivi sera établi prochainement par la préfecture. Ce comité sera chargé de suivre l’avancement du projet, de résoudre les problèmes qui pourraient survenir et de s’assurer que le nouvel aéroport réponde aux besoins de l’île tout en respectant ses contraintes environnementales et sociales.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Opération de restauration forestière à Acoua

Opération de restauration forestière à Acoua

Les autorités de Mayotte intensifient leurs efforts pour contrer l’agriculture illégale qui menace l’équilibre écologique de l’île. En fin de semaine, une opération conjointe entre la gendarmerie, les agents du conseil départemental et de la Direction de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt (DAAF) a été menée dans la forêt départementale d’Hachirongou à Acoua. L’objectif était la destruction de trois hectares de cultures illégales, notamment de canne à sucre, piment, songe, manioc et bananiers.

Nouvel aéroport à Bouyouni : présentation à la rentrée

Nouvel aéroport à Bouyouni : présentation à la rentrée

L’avenir aérien de Mayotte se dessine. Le ministre des Transports, Patrice Vergriete, a confirmé que le projet du nouvel aéroport à Bouyouni sera présenté officiellement à la rentrée parlementaire, suite à la réalisation des premières études.