Rencontre avec les élus sur le droit du sol et les titres de séjour

par | 4 Avr 2024 | Insécurité, Politique

Ce jeudi 4 avril, Marie Guévenoux, ministre déléguée aux Outre-mer, s'est entretenue pendant plus de deux heures avec les maires de Mayotte. Cette réunion, centrée sur l'évolution du droit du sol et le titre de séjour territorialisé, s'inscrit dans une démarche de consultation préalable à l'élaboration du projet de loi Mayotte.


La ministre a insisté sur son approche collaborative au micro de La 1ère : « Mon objectif n’est pas d’imposer un texte tout fait, mais de construire ensemble, en tenant compte des retours des élus locaux, pour aboutir à une proposition solide et consensuelle. »

 

Les échanges ont été particulièrement animés autour de la proposition de conditionner la fin du titre de séjour territorialisé à l’abrogation du droit du sol. Les maires, attentifs et engagés, ont partagé leurs perspectives, soulignant l’importance de ces modifications législatives pour l’avenir de l’île. Issimalou Hamada, maire de Tsingoni et vice-président de l’association des maires, a salué cette initiative gouvernementale : « C’est la première fois qu’une réelle écoute des Mahorais est mise en avant par le gouvernement. »

Cependant, des points de désaccord subsistent, comme l’a relevé Mikidache Houmadi, maire de Dzaoudzi-Labattoir : « Il semble y avoir un malentendu sur les conditions liées à l’abrogation du droit du sol. Nous attendons des clarifications.« 


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Le sénateur Saïd Omar Oili demande des précisions sur Wuambushu 2

Le sénateur Saïd Omar Oili demande des précisions sur Wuambushu 2

Le sénateur Saïd Omar Oili se positionne en fervent défenseur des intérêts de Mayotte, mettant en lumière les défis démographiques auxquels l’île fait face. Récemment, il a initié deux actions significatives visant à solliciter l’attention et l’action du gouvernement sur ces questions cruciales.

« Chaos généralisé » en Guyane : une pharmacienne de 34 ans assassinée

« Chaos généralisé » en Guyane : une pharmacienne de 34 ans assassinée

La ville de Saint-Laurent-du-Maroni et, plus largement, toute la Guyane, sont plongées dans une profonde consternation après l’assassinat tragique d’Hélène Tarcy-Cétout, pharmacienne de 34 ans, mère de quatre enfants. Le meurtre a eu lieu ce lundi à l’aube, alors qu’elle ouvrait sa pharmacie, un acte d’une rare violence perpétré par un individu sans domicile fixe. Cet événement tragique survient dans un contexte de montée alarmante de la violence dans la région, exacerbant l’inquiétude et la tristesse au sein de la communauté.