Marie Guévenoux s’engage à faire appliquer l’interdiction du droit du sol à Mayotte

par | 3 Avr 2024 | Insécurité, Politique

A l'approche de sa visite à Mayotte, Marie Guévenoux, ministre déléguée chargée des Outre-mer, s'exprime sur ses ambitions en matière de gestion de l'immigration sur l'île.


Dans une interview accordée à Ouest France, elle dévoile les grandes lignes de son plan d’action, qui inclut une proposition audacieuse : la suppression du droit du sol à Mayotte. Cette mesure, décrite comme « radicale » par la ministre, vise à adresser la situation exceptionnelle de l’île, marquée par une immigration intense.

L’engagement présidentiel de répondre à cette demande des Mahorais illustre la détermination du gouvernement à contrôler l’immigration. Guévenoux souligne, toutefois, que cette initiative ne constitue pas une solution miracle mais s’inscrit dans une stratégie plus globale de lutte contre l’attractivité de Mayotte pour les migrants.

La ministre détaille également les objectifs de l’opération Wuambushu 2, une initiative visant à combattre l’immigration clandestine, l’habitat informel, et la criminalité juvénile.

Lire aussi : La ministre des Outre-mer annonce Wuambushu 2

Lors de son déplacement, elle prévoit d’ajuster les objectifs et de définir les zones prioritaires d’intervention, assurant une approche ciblée et renforcée pour restaurer l’ordre et le développement sur l’île.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Le sénateur Saïd Omar Oili demande des précisions sur Wuambushu 2

Le sénateur Saïd Omar Oili demande des précisions sur Wuambushu 2

Le sénateur Saïd Omar Oili se positionne en fervent défenseur des intérêts de Mayotte, mettant en lumière les défis démographiques auxquels l’île fait face. Récemment, il a initié deux actions significatives visant à solliciter l’attention et l’action du gouvernement sur ces questions cruciales.

« Chaos généralisé » en Guyane : une pharmacienne de 34 ans assassinée

« Chaos généralisé » en Guyane : une pharmacienne de 34 ans assassinée

La ville de Saint-Laurent-du-Maroni et, plus largement, toute la Guyane, sont plongées dans une profonde consternation après l’assassinat tragique d’Hélène Tarcy-Cétout, pharmacienne de 34 ans, mère de quatre enfants. Le meurtre a eu lieu ce lundi à l’aube, alors qu’elle ouvrait sa pharmacie, un acte d’une rare violence perpétré par un individu sans domicile fixe. Cet événement tragique survient dans un contexte de montée alarmante de la violence dans la région, exacerbant l’inquiétude et la tristesse au sein de la communauté.