Majicavo : Deux individus incarcérés pour violences orchestrées

par | 14 Mar 2024 | Insécurité, Justice

Trois résidents de Tsoundzou 1 sont actuellement sous les feux de la justice, soupçonnés d'être les instigateurs des troubles violents survenus le 5 mars, nécessitant une vaste intervention policière.


Leur comparution immédiate, initialement prévue hier, a été reportée au 19 avril, laissant deux d’entre eux en détention provisoire.

La vice-procureure Delphine Moncuit a souligné la contradiction frappante entre l’engagement associatif des prévenus et les actes de violence qui leur sont reprochés. Cette affaire rappelle d’autres incidents où des individus, censés être des modèles de vertu, orchestrent des violences.

Les investigations ont révélé que trois hommes, âgés de 47, 34 et 18 ans, auraient encouragé des mineurs à commettre des actes de vol et d’agression. Leurs arrestations ont mené à des révélations inquiétantes, notamment des tentatives d’intimidation sur un jeune pour le dissuader de témoigner.

Face au risque de représailles et à la volonté d’empêcher la récidive, le parquet a demandé le maintien en détention des deux adultes, en attendant leur procès rapporte Mayotte Hebdo. 


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Le sénateur Saïd Omar Oili demande des précisions sur Wuambushu 2

Le sénateur Saïd Omar Oili demande des précisions sur Wuambushu 2

Le sénateur Saïd Omar Oili se positionne en fervent défenseur des intérêts de Mayotte, mettant en lumière les défis démographiques auxquels l’île fait face. Récemment, il a initié deux actions significatives visant à solliciter l’attention et l’action du gouvernement sur ces questions cruciales.

« Chaos généralisé » en Guyane : une pharmacienne de 34 ans assassinée

« Chaos généralisé » en Guyane : une pharmacienne de 34 ans assassinée

La ville de Saint-Laurent-du-Maroni et, plus largement, toute la Guyane, sont plongées dans une profonde consternation après l’assassinat tragique d’Hélène Tarcy-Cétout, pharmacienne de 34 ans, mère de quatre enfants. Le meurtre a eu lieu ce lundi à l’aube, alors qu’elle ouvrait sa pharmacie, un acte d’une rare violence perpétré par un individu sans domicile fixe. Cet événement tragique survient dans un contexte de montée alarmante de la violence dans la région, exacerbant l’inquiétude et la tristesse au sein de la communauté.

(vidéo) Tsoundzou 2 cible d’une opération de police éclair

(vidéo) Tsoundzou 2 cible d’une opération de police éclair

Hier, le quartier de Tsoundzou 2 a été le théâtre d’une intervention rapide de la police nationale, supervisée sur le terrain par le préfet de Mayotte, François-Xavier Bieuville. Cette opération coup de poing s’inscrit dans une série d’actions destinées à maintenir l’ordre et la sécurité dans des zones sensibles de l’île.