Il détrousse un scootériste pour s’acheter des bières

par | 3 Avr 2024 | Insécurité, Justice

Au tribunal correctionnel de Mamoudzou, une affaire peu commune était jugée hier : un vol aggravé pour quelques bières. Les faits remontent à août dernier, quand un motard se fait surprendre à Vahibé par deux hommes masqués, armés de machettes, et visiblement déterminés à lui voler 200 euros.


Or, le prévenu, actuellement détenu, assure qu’ils n’ont dérobé que 20 euros et que c’est eux qui furent la cible de jets de pierres par les automobilistes venus au secours du motard.

L’audience révèle alors le mobile stupéfiant de l’agression : une envie pressante de bières 8.5 après une soirée arrosée. « Ça valait le coup de faire ça pour de la bière ? » interroge la présidente, tandis que l’accusé, sans remords pour la victime mais marqué par son séjour carcéral, évoque le désespoir et les cauchemars qui l’assaillent derrière les barreaux. Originaire d’Anjouan, arrivé à Mayotte en 2009, le prévenu n’a jamais été scolarisé sur l’île et confie boire quotidiennement depuis ses 13 ans, marqué par le meurtre de son père sous ses yeux rapporte le JDM dans cet article.

La vice-procureure, Françoise Toillon, souligne l’absence de remords du prévenu envers sa victime, et son incapacité à saisir la portée de ses actes, aggravée par la consommation d’alcool. Elle requiert 1 an de prison ferme, mais le tribunal opte pour une peine de 12 mois dont 8 avec sursis, soulignant la gravité des faits mais aussi la complexité du parcours du jeune homme. Une affaire qui, au-delà de sa dimension judiciaire, interpelle sur les défis de l’intégration et de la lutte contre l’alcoolisme chez les jeunes à Mayotte.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Le sénateur Saïd Omar Oili demande des précisions sur Wuambushu 2

Le sénateur Saïd Omar Oili demande des précisions sur Wuambushu 2

Le sénateur Saïd Omar Oili se positionne en fervent défenseur des intérêts de Mayotte, mettant en lumière les défis démographiques auxquels l’île fait face. Récemment, il a initié deux actions significatives visant à solliciter l’attention et l’action du gouvernement sur ces questions cruciales.

« Chaos généralisé » en Guyane : une pharmacienne de 34 ans assassinée

« Chaos généralisé » en Guyane : une pharmacienne de 34 ans assassinée

La ville de Saint-Laurent-du-Maroni et, plus largement, toute la Guyane, sont plongées dans une profonde consternation après l’assassinat tragique d’Hélène Tarcy-Cétout, pharmacienne de 34 ans, mère de quatre enfants. Le meurtre a eu lieu ce lundi à l’aube, alors qu’elle ouvrait sa pharmacie, un acte d’une rare violence perpétré par un individu sans domicile fixe. Cet événement tragique survient dans un contexte de montée alarmante de la violence dans la région, exacerbant l’inquiétude et la tristesse au sein de la communauté.

(vidéo) Tsoundzou 2 cible d’une opération de police éclair

(vidéo) Tsoundzou 2 cible d’une opération de police éclair

Hier, le quartier de Tsoundzou 2 a été le théâtre d’une intervention rapide de la police nationale, supervisée sur le terrain par le préfet de Mayotte, François-Xavier Bieuville. Cette opération coup de poing s’inscrit dans une série d’actions destinées à maintenir l’ordre et la sécurité dans des zones sensibles de l’île.