Estelle Youssoupha contre la « mahophobie » de LFI

par | 28 Mar 2024 | Politique

La députée de la première circonscription de Mayotte, Estelle Youssouffa, a pris la parole à l'Assemblée nationale pour défendre la proposition de loi contre les ingérences étrangères, présentée par Sacha Houlié. Alors que le vote n'a pas encore été conclu, la députée s'est ouvertement opposée à La France insoumise, qui manifeste son refus de la loi, qualifiant même le texte de "scélérat" par la voix de Bastien Lachaud, et exprimant une crainte accrue vis-à-vis de la surveillance.


Estelle Youssouffa, membre du groupe Liot, a réitéré la nécessité et l’urgence de cette loi pour Mayotte, soulignant les menaces que constituent les actions des Comores, avec le soutien de la Russie, envers la sécurité et la souveraineté de l’île. Elle accuse La France insoumise de servir malgré elle les desseins de ces pays et de compromettre la stabilité de Mayotte, en critiquant notamment leur opposition à l’opération Wuambushu et à la loi sur l’Immigration et l’intégration.

Elle a également visé le député réunionnais Jean-Hugues Ratenon, l’accusant d’adopter une rhétorique hostile envers les Mahorais et les Mahoraises à La Réunion, lui attribuant des propos « mahophobes » (« qui craint les mahorais », NDLR) et un discours de haine. Ce règlement de comptes à l’Assemblée souligne la tension autour de la loi liée à la sécurité à Mayotte, révélant l’écart entre préoccupations locales et approche des élus nationaux.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Le sénateur Saïd Omar Oili demande des précisions sur Wuambushu 2

Le sénateur Saïd Omar Oili demande des précisions sur Wuambushu 2

Le sénateur Saïd Omar Oili se positionne en fervent défenseur des intérêts de Mayotte, mettant en lumière les défis démographiques auxquels l’île fait face. Récemment, il a initié deux actions significatives visant à solliciter l’attention et l’action du gouvernement sur ces questions cruciales.

La ministre déléguée aux Outre-mer annonce une intensification de l’opération Wuambushu 2

La ministre déléguée aux Outre-mer annonce une intensification de l’opération Wuambushu 2

La ministre déléguée aux Outre-mer, Marie Guévenoux, a affirmé jeudi 4 avril, après une série de réunions avec les autorités préfectorales et les forces de l’ordre, que l’opération Wuambushu 2, prévue pour démarrer après le Ramadan, serait d’une ampleur sans précédent. Destinée à lutter contre l’immigration clandestine, l’habitat insalubre et les groupes criminels, cette opération vise à sécuriser l’île de Mayotte sur plusieurs semaines.