Deux femmes victimes d’agressions sexuelles sur un barrage

par | 16 Oct 2023 | Insécurité

Dans la nuit de samedi à dimanche, un épisode de violences à Tsararano a atteint un niveau de gravité alarmant.


Des individus malveillants ont érigé des barrages et lancé des pierres sur les voitures de passage. Même l’intervention des gendarmes n’a pas permis de ramener le calme durablement rapporte L’info Kwezi.

C’est vers 1h30 du matin que les faits se sont dramatiquement aggravés. Une voiture en direction de Ouangani a été arrêtée sur l’un des barrages improvisés. Les deux jeunes femmes à bord ont subi des dépouillements avant d’être violemment agressées sexuellement. Elles étaient par ailleurs sous la menace d’armes, exacerbant leur peur de perdre la vie. Les victimes, actuellement sous le choc, ont été prises en charge par les services d’urgence.

Ce nouvel épisode témoigne de l’escalade des violences dans la région entre Tsararano et Dembeni, avec une situation qui semble hors de contrôle malgré la présence des forces de l’ordre. Les autorités semblent pour l’instant impuissantes à endiguer les agressions et barrages qui émaillent le quotidien des habitants.

La police municipale, présente sur les lieux au moment des faits, se joint aux enquêteurs pour tenter de mettre la main sur les responsables de ces actes odieux. Le climat est à la fois lourd et inquiétant, alors que la région semble s’enfoncer dans un cercle vicieux de violences.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Nouvelle-Calédonie : Un second mort lors des émeutes à Nouméa

Nouvelle-Calédonie : Un second mort lors des émeutes à Nouméa

Les émeutes en Nouvelle-Calédonie, débutées lundi, ont causé la mort d’une deuxième personne à Nouméa, a annoncé Louis Le Franc, haut-commissaire de la République, ce mercredi 15 mai. Lors d’une conférence de presse, il a qualifié la situation d' »insurrectionnelle ». Le premier décès, précisé par Le Franc, n’était pas dû à un tir des forces de l’ordre, mais à une tentative de défense par un civil.

Vaste opération de contrôle dans le bidonville de Mavadzani

Vaste opération de contrôle dans le bidonville de Mavadzani

Hier, une opération d’envergure impliquant plus de 150 gendarmes a été menée dans le quartier informel de Mavadzani, situé sur les hauteurs de Majicavo, dans le cadre de l’initiative « Mayotte place nette ». Ce quartier, l’un des plus grands bidonvilles de France, abrite environ 500 constructions précaires où vivent estimativement entre 2 500 et 5 000 personnes dans des conditions souvent insalubres.