Départ pour La Mecque : Près de 300 Mahorais en route malgré de nouvelles contraintes

par | 10 Juin 2024 | Religion

Ce lundi 10 juin, près de 300 pèlerins mahorais ont pris leur envol pour La Mecque, après avoir surmonté les nouvelles exigences imposées par l'Arabie Saoudite. Cette année, les trois associations mahoraises organisant le Hadj, notamment APEL et Djahouriya, ont dû passer par des agences de voyages pour la réservation des services sur place, une condition imposée récemment par les autorités saoudiennes.


Nouvelles exigences pour le pèlerinage à La Mecque des mahorais

Pour de nombreux fidèles, ce départ était incertain. « Je suis très contente, je ne m’attendais pas à ce que ce voyage puisse se faire« , a déclaré une pèlerine à Mayotte La Première, enthousiaste à l’idée de participer une nouvelle fois au Hadj. Un autre voyageur, initialement prévu pour partir le 5 juin, a partagé son soulagement : « On a déjà nos visas, tout va bien, mais ce n’était pas facile. »

Les organisatrices ont rencontré plusieurs obstacles avant de pouvoir confirmer le voyage. « Les démarches étaient un peu compliquées. Les autorités saoudiennes avaient mis en place des réformes que nous avions sous-estimées », a expliqué l’une des responsables. « Finalement, nous avons pu fournir tous les documents demandés. Hélène Pollozec est intervenue auprès des ministères pour nous soutenir dans l’ouverture de comptes et l’acceptation des dossiers. »

Les pèlerinages représentent un investissement conséquent, avec des coûts pouvant atteindre jusqu’à 8 000 euros par personne. Néanmoins, les fidèles se montrent déterminés et prêts à surmonter les difficultés pour accomplir ce voyage spirituel important.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Deux comoriennes incarcérées pour homosexualité

Deux comoriennes incarcérées pour homosexualité

À Moroni, deux jeunes femmes ont été présentées à un juge et emprisonnées samedi pour atteinte aux bonnes mœurs. Les autorités comoriennes cherchent à se montrer inflexibles contre l’homosexualité après le débat déclenché par le mariage civil de deux femmes à Mayotte le mois dernier.

Le Grand Cadi réaffirme l’interdiction du mariage homosexuel

Le Grand Cadi réaffirme l’interdiction du mariage homosexuel

Dans un communiqué récent, le Grand Cadi de Mayotte a réitéré son opposition au mariage entre personnes du même sexe, s’appuyant sur les enseignements de l’islam et les traditions locales. Il souligne que, selon la tradition mahoraise, seul le mariage entre un homme et une femme est reconnu.

Nouvelles exigences pour le pèlerinage à La Mecque des mahorais

Nouvelles exigences pour le pèlerinage à La Mecque des mahorais

Le départ des pèlerins mahorais pour La Mecque est désormais soumis à de nouvelles règles imposées par les autorités saoudiennes, mettant en péril les préparatifs de nombreuses associations locales. Ces exigences visent à améliorer la prise en charge des pèlerins dès leur arrivée en Arabie saoudite, mais compliquent également les démarches administratives des associations organisatrices.