Crise de l’eau à Mayotte : Un mois d’octobre « très compliqué » en perspective

par | 29 Sep 2023 | Ressources

Mardi, le Comité de suivi de la ressource en eau (CRSE) s'est réuni au conseil départemental en présence d'élus locaux, de techniciens et des médias. Philippe Vigier, le ministre délégué chargé des Outre-mer, a dévoilé les avancées des mesures d'urgence financées par un fonds de 35 millions d'euros.


Un Bilan en Demi-teinte

Malgré un calendrier de mise en service pour diverses infrastructures hydriques, la situation est critique. Selon Thierry Suquet, le préfet, les réserves d’eau pourraient être totalement épuisées à la fin du mois d’octobre. La saison des pluies n’est attendue que pour mi-novembre, mettant la région dans une situation périlleuse.

Des Mesures D’Urgence

Le taux de fuite dans le système d’eau de l’île s’élève à 35%, une hausse significative causée par la dégradation des tuyaux. Pour y remédier, Vigier a demandé la mobilisation d’une troisième équipe de recherche pour réduire les pertes, qui pourraient nous épargner jusqu’à 2.000 m³ d’eau par jour.

Des Solutions à Court et Long Terme

Outre le contrôle des fuites, les projets à venir comprennent le captage en rivière, les forages et le dessalement. Cependant, la plupart de ces projets ne seront pleinement opérationnels qu’à partir de la fin novembre. Notamment, le projet de dessalement à Jimawéni a été abandonné en raison de coûts et de garanties incertaines.

Conséquences Humaines et Économiques

La crise de l’eau a aussi des répercussions sur le système éducatif. Les écoles ne disposent pas de réserves suffisantes pour assurer leur fonctionnement. Quant au prix des bouteilles d’eau dans les supermarchés, il fait l’objet d’une vive controverse et pourrait faire l’objet de discussions au plus haut niveau de l’État.

L’Armée à la Rescousse

Pour pallier l’urgence, la distribution de bouteilles d’eau est déjà en cours dans 10 communes sur 17. Un nouvel approvisionnement de 1.800 m³ d’eau est également prévu toutes les trois semaines depuis La Réunion et Maurice.

Face à cette situation, le préfet dispose désormais de pouvoirs étendus pour gérer la crise, y compris la réquisition de personnel. Mais le compte à rebours est lancé, et le mois d’octobre s’annonce comme un véritable test pour la résilience de l’île.

Source : Le Journal de Mayotte


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Coupures d’eau prévues à Mamoudzou et Koungou ce mardi

Coupures d’eau prévues à Mamoudzou et Koungou ce mardi

La Société Mahoraise des Eaux (SMAE) a annoncé des coupures d’eau dans plusieurs villages des communes de Mamoudzou et Koungou. Cette interruption vise à permettre le remplissage du réservoir de 4 000 mètres cubes qui alimente ces secteurs, actuellement à un niveau critique.

Coupure d’eau prévue dans le Sud ce mardi pour des travaux d’adduction

Coupure d’eau prévue dans le Sud ce mardi pour des travaux d’adduction

La Société Mahoraise des Eaux (SMAE) a annoncé des perturbations dans la distribution d’eau ce mardi, en raison de travaux importants sur le réseau d’adduction d’eau dans le sud de l’île. Ces travaux nécessitent le raccordement de la nouvelle adduction à l’ancienne infrastructure, une étape cruciale pour les tests de réception du système.