Un jeune mahorais réduit en esclavage par le trafic de stupéfiants en métropole

par | 22 Fév 2024 | National, Société

Dans l'ombre des ruelles d'Angoulême, un drame silencieux s'est joué loin de Mayotte, révélant une réalité sombre derrière les portes closes d'une cave.


Un jeune homme de 18 ans, originaire de Dzaoudzi, Mayotte, a été découvert par les forces de l’ordre, confiné dans une cave depuis deux ans, gardien malgré lui de cannabis et d’argent liquide rapporte la média Réunion Clicanoo.

Envoyé en métropole il y a cinq ans par une mère espérant un avenir prometteur pour son fils, il s’est retrouvé piégé dans les griffes du trafic après une dispute familiale. Isolé et sans ressource, il a été contraint par des dealers à vivre dans des conditions inhumaines, veillant sur leur marchandise illégale pour un maigre salaire de 100 euros par mois.

Lors de son arrestation, marquée par une résistance désespérée, le jeune Mahorais a tenté de se défendre, entraînant une confrontation violente avec la police. Malgré la précarité de sa situation, il avait tenté de se réinsérer, rejoignant une école de la deuxième chance et décrochant un stage.

Cet épisode s’est soldé par une condamnation à douze mois de sursis probatoire renforcé pour l’intéressé.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Émeutes nocturnes à Bouyouni dimanche

Émeutes nocturnes à Bouyouni dimanche

Dimanche soir, Bouyouni a été le théâtre de violentes émeutes. Vers 19h, une vingtaine de jeunes cagoulés et armés ont dressé un barrage enflammé sur la route nationale.

Fin de la grève à La Poste

Fin de la grève à La Poste

Après trois semaines de grève, les syndicats de La Poste ont annoncé la fin de la mobilisation ce lundi 15 juillet, suite à la signature d’un protocole d’accord avec la direction.