Tensions et affrontements entre jeunes à Passamainty : la Police intervient rapidement

par | 11 Juil 2023 | Faits divers

Une altercation violente a éclaté à Passamainty lundi après-midi vers 14h30. Le carrefour Dinga-Dinga a été le théâtre d'une bataille entre environ 25 à 30 jeunes de Tsoundzou et 15 à 30 jeunes de Passamainty.


Les affrontements ont eu lieu au milieu de la chaussée, près du cimetière, où les jeunes avaient érigé des barricades avec des barrières du chantier Caribus rapporte L’info Kwezi.

Face à une recrudescence de la violence dans la zone depuis vendredi, la population locale, très inquiète et vigilante, a rapidement appelé la police. Selon les témoins, les forces de l’ordre sont arrivées en quelques minutes et ont agi le plus rapidement possible pour disperser la soixantaine de jeunes impliqués dans l’altercation. L’objectif était d’empêcher les délinquants de se rabattre sur la rocade, compliquant la circulation et mettant en danger les automobilistes.

Grâce à l’intervention rapide de la Police nationale, la situation a été rapidement maîtrisée, les jeunes ont été dispersés et sont retournés à Tsoundzou et Passamainty. L’incident n’a pas provoqué de perturbations majeures de la circulation.

Cependant, il est probable que les dissensions entre les deux clans rivaux ne soient pas résolues et que des affrontements pourraient reprendre à cet endroit ou ailleurs. Les autorités restent vigilantes face à cette situation potentiellement explosive.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Violences entre Somaliens et Congolais lors d’une distribution de nourriture pour la rupture du jeûne à côté du stade de Cavani

Violences entre Somaliens et Congolais lors d’une distribution de nourriture pour la rupture du jeûne à côté du stade de Cavani

Ce week-end à Cavani, à proximité du stade, des tensions et agressions ont exacerbé la situation déjà précaire des migrants, mettant en évidence les défis auxquels ils sont confrontés. Des heurts ont opposé des communautés de Somaliens et de Congolais autour de la distribution de nourriture pour la rupture du jeûne, aboutissant à l’hospitalisation d’un individu congolais suite à des blessures.