Suspension de 18 lignes de bus scolaires entre Koungou et Mamoudzou

par | 23 Avr 2024 | Education, Insécurité

La suspension des services de bus scolaires affecte durement la mobilité sur l'axe Koungou-Mamoudzou, exacerbant les défis de transport pour les étudiants et les familles de Mayotte.


Depuis le mardi 23 avril, 18 lignes de bus scolaires ont été interrompues en raison de la recrudescence des caillassages sur cette route principale. Les chauffeurs de ces lignes ont exercé leur droit de retrait pour protester contre l’insécurité croissante rapporte La 1ère.

Cette mesure affecte les lignes suivantes : NO22, NO12, NO13, NO11, NO64, NO17, NO16, NO37, NO39, NO51, NO60, NO05, NO04, NO62, NO56, NO66, NO59, NO65. L’impact est significatif, car ces lignes sont essentielles pour la liaison entre Koungou et Mamoudzou, deux zones clés de l’île.

Les caillassages ne se limitent pas uniquement à cet axe ; d’autres secteurs, tels que Tsoundzou, Tsararano, et le rond-point du Baobab, sont également touchés par des violences.

Le réseau de bus scolaire halO a déjà signalé 18 incidents similaires en une seule matinée le 10 avril.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Un homme grièvement blessé par balle à Majicavo

Un homme grièvement blessé par balle à Majicavo

Un événement tragique s’est déroulé à Majicavo vers 16h20 ce jeudi. La gendarmerie a été alertée par le SAMU, conformément aux procédures, concernant une agression impliquant une victime présentant une blessure par balle probable et une main presque sectionnée. La victime a été immédiatement prise en charge par les services d’urgence et transférée au Centre Hospitalier de Mayotte (CHM) où elle reçoit actuellement des soins intensifs.

Journée de violence à Tsoundzou : 4 policiers blessés et 5 interpellations

Journée de violence à Tsoundzou : 4 policiers blessés et 5 interpellations

La journée du jeudi 23 mai a été marquée par des affrontements violents entre des groupes de jeunes et les forces de l’ordre à Tsoundzou 1, plongeant les habitants et les automobilistes dans un véritable cauchemar. Dès l’aube, des jeunes se sont rassemblés près de la route nationale traversant le village, attaquant les automobilistes avec des jets de pierres.