Sécurité : Bandraboua accueillera la première des nouvelles brigades de Gendarmerie

par | 2 Oct 2023 | Société

Aujourd'hui, depuis le Lot-et-Garonne, le Président de la République, Emmanuel Macron, a officialisé la création de 200 nouvelles brigades de gendarmerie à travers la France. Pas moins de 2 144 gendarmes seront embauchés pour assurer leur bon fonctionnement. Un élan de renforcement de la sécurité qui se répercute jusqu’à Mayotte, territoire souvent sous-doté.


Un Maillage du Territoire Plus Serré

Destinées à être mobiles ou fixes, ces brigades seront implantées dans les zones où le sentiment d’insécurité se fait le plus criant. Le chef de l’État a insisté sur le fait que cette initiative vise à augmenter la présence des forces de l’ordre dans les rues, tout en adaptant les mesures de sécurité aux spécificités locales rapporte L’info Kwezi.

Mayotte n’est Pas Oubliée

La première de ces nouvelles brigades à Mayotte sera basée à Bandraboua et comprendra 11 gendarmes en poste fixe. Une décision judicieuse au vu des problématiques locales comme les caillassages fréquents des autocars. Le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, Gérald Darmanin, avait également évoqué la création de 4 nouvelles brigades lors d’une séance de questions au Sénat, renforçant ainsi le dispositif sécuritaire sur le territoire.

Un Effort Financier Conséquent

Ce plan d’envergure représente un investissement de 15 milliards d’euros pour le ministère de l’Intérieur, étalé jusqu’à la fin de l’année 2027. Il s’inscrit dans la loi LOPMI et débutera dans quelques semaines.

Un Contexte Post-Wuambushu

Ce projet survient alors que les effets du plan « Wuambushu« , ayant précédemment déployé 500 policiers dans divers quartiers, ont porté leurs fruits en termes de tranquillité publique.

Le président voit dans ce déploiement massif de forces de l’ordre, non seulement une mesure pour renforcer la sécurité, mais également une façon de territorialiser les politiques publiques. Reste à voir si d’autres communes de Mayotte, telles que Dembeni, Tsararano à Kahani ou Combani, bénéficieront également de ce dispositif.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Un chemin incertain vers l’adoption des lois Mayotte

Un chemin incertain vers l’adoption des lois Mayotte

À l’approche de la nouvelle présentation des deux textes législatifs concernant Mayotte, l’issue du vote au Parlement reste incertaine. Emmanuel Macron, au pouvoir pour un second mandat, s’apprête ce vendredi 17 mai 2024 à soumettre de nouveau la loi Mayotte aux élus du 101e département français, en espérant cette fois répondre aux préoccupations majeures de migration, de sécurité et de développement économique.

Nouvel aéroport à Bouyouni : présentation à la rentrée

Nouvel aéroport à Bouyouni : présentation à la rentrée

L’avenir aérien de Mayotte se dessine. Le ministre des Transports, Patrice Vergriete, a confirmé que le projet du nouvel aéroport à Bouyouni sera présenté officiellement à la rentrée parlementaire, suite à la réalisation des premières études.