La crise financière du CHU de la Réunion aggravée par les EVASAN de Mayotte

par | 21 Fév 2024 | Economie, Santé

Le CHU de La Réunion fait face à une crise financière exacerbée par les coûts des évacuations sanitaires depuis Mayotte, sans compensation suffisante de l'État, malgré un déficit de 50 millions d'euros.


Le Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de La Réunion est confronté à une crise financière sévère, cumulant un déficit de 50 millions d’euros. Une partie de cette situation est attribuée aux nombreuses évacuations sanitaires en provenance de Mayotte, représentant une charge annuelle de 10 millions d’euros pour l’établissement, en l’absence d’affiliation à la sécurité sociale pour bon nombre de patients évacués. Une réunion d’urgence s’est tenue au Conseil Régional de La Réunion pour discuter de ces difficultés financières, aggravées par 37 millions d’euros d’impayés en charges sociales du personnel hospitalier.

Face à cette situation critique, l’État a proposé une aide financière de 15 millions d’euros, jugée insuffisante par les responsables locaux et payable en plusieurs versements. Erika Bareigts, maire de Saint-Denis et membre du conseil d’administration du CHU, a critiqué l’absence de compensation financière de l’État pour les évacuations sanitaires depuis Mayotte, affirmant que La Réunion est « punie pour sa générosité ». Huguette Bello, présidente de la région, a exprimé son mécontentement en soulignant le traitement défavorable des hôpitaux réunionnais par rapport à ceux de la métropole.

Source : Mayotte La 1ère


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Sea Shepherd fait arrêter trois braconniers de tortues

Sea Shepherd fait arrêter trois braconniers de tortues

L’organisation écologiste Sea Shepherd a joué un rôle clé dans l’arrestation de trois braconniers de tortues sur la plage de Papani à Mayotte, illustrant l’efficacité des actions de préservation de la biodiversité marine.

Leptospirose : Déjà plus de cas qu’en 2023

Leptospirose : Déjà plus de cas qu’en 2023

Mayotte fait face à une hausse préoccupante des cas de leptospirose depuis le début de l’année 2024, surpassant déjà le total de l’année précédente. Selon Santé Publique France, 75 cas ont été enregistrés de janvier à mars, dépassant les 53 cas de toute l’année 2023.

Alerte dengue à Mayotte : Mesures de prévention urgentes

Alerte dengue à Mayotte : Mesures de prévention urgentes

L’Agence Régionale de Santé (ARS) et la préfecture de Mayotte tirent la sonnette d’alarme suite à la confirmation de deux cas autochtones de dengue sur l’île. En cette période de saison des pluies, propice à la prolifération des moustiques, vecteurs de cette maladie, une vigilance accrue est recommandée.