Régularisation de la liste électorale de la CMA : Un défi de taille pour le préfet

par | 22 Mar 2024 | Economie

Le préfet a franchi une étape cruciale en publiant le 18 mars un arrêté préfectoral ordonnant la révision de la liste électorale de la Chambre des Métiers et de l'Artisanat (CMA), dissoute le 22 novembre dernier suite à des dysfonctionnements internes.


Cette décision, prise juste avant l’échéance du délai de quatre mois fixé pour la réorganisation des élections, démontre l’urgence de redresser la situation rapporte le média Les Nouvelles de Mayotte.

Cependant, l’arrêté souffre d’une erreur notable : une confusion dans l’année indiquée, mentionnant 2023 au lieu de 2024. Ce détail, bien qu’apparemment mineur, soulève des questions sur la validité de la procédure engagée. Malgré cela, la CMA dispose désormais jusqu’au 7 juin pour établir et transmettre une liste électorale révisée, qui devra ensuite être remise au préfet au plus tard le 11 juillet 2024.

La tâche s’annonce complexe, compte tenu de l’arrêt prolongé des activités de la CMA, du non-paiement des agents et du blocage des données informatiques par la société en charge, en raison de factures impayées. Bien que ces obstacles semblent avoir été surmontés, la mise à jour de la liste nécessitera un travail minutieux pour identifier les ressortissants actuels, éliminer les noms obsolètes et intégrer les nouveaux membres, tout en respectant les critères d’ancienneté pour l’éligibilité électorale.

Cette démarche, essentielle à la reprise des activités normales de la CMA, s’accompagne d’incertitudes quant au statut de la commission provisoire, actuellement en charge des affaires courantes, dont le mandat et les responsabilités futures restent à clarifier.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Fin des restrictions d’eau à Passamaïnty et Tsoundzou

Fin des restrictions d’eau à Passamaïnty et Tsoundzou

La Société Mahoraise des Eaux (SMAE) a annoncé, ce lundi 8 avril, une bonne nouvelle pour les habitants de Passamaïnty et Tsoundzou, dans la commune de Mamoudzou. Les derniers résultats des contrôles sanitaires révèlent une conformité totale de l’eau distribuée avec les normes de qualité pour la consommation humaine.

Un budget départemental 2024 sous le signe de la rigueur avec un soutien de 100 millions d’euros de l’état

Un budget départemental 2024 sous le signe de la rigueur avec un soutien de 100 millions d’euros de l’état

Ce mardi 9 avril, les élus du conseil départemental de Mayotte se réuniront pour voter le budget primitif de 2024. Un événement crucial marqué par la réception d’une aide substantielle de l’État de 100 millions d’euros, faisant suite à une enveloppe de 50 millions pour l’année précédente. Ce soutien financier vise à équilibrer un budget de fonctionnement qui, en retour, exigera du département un engagement vers une gestion plus rigoureuse.