Pas d’état d’urgence sécuritaire mais un renforcement des forces de l’ordre pour Mayotte

par | 27 Fév 2024 | Insécurité, Politique

La ministre déléguée chargée des Outre-mer, Marie Guévenoux, a clarifié la position du gouvernement concernant la demande d'instauration d'un état d'urgence sécuritaire à Mayotte.


À l’issue de discussions à la préfecture avec les services de l’État, elle a souligné que les mesures habituellement associées à l’état d’urgence, telles que les assignations à résidence ou les perquisitions nocturnes, ne seraient pas pertinentes ou applicables à Mayotte, en raison de particularités locales, comme l’absence d’un système d’adressage complet.

Face aux attentes des collectifs et des habitants de l’île, la ministre a exprimé une orientation différente pour améliorer la situation sécuritaire. Le gouvernement privilégiera une approche basée sur le renforcement des effectifs des forces de l’ordre et la mise en œuvre d’actions ciblées et quantifiables. Cette décision écarte donc la mise en place de l’état d’urgence sécuritaire, mais réaffirme l’engagement de l’État à assurer un niveau de sécurité élevé à Mayotte, en réponse aux préoccupations exprimées par la population et les collectifs locaux.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Émeutes nocturnes à Bouyouni dimanche

Émeutes nocturnes à Bouyouni dimanche

Dimanche soir, Bouyouni a été le théâtre de violentes émeutes. Vers 19h, une vingtaine de jeunes cagoulés et armés ont dressé un barrage enflammé sur la route nationale.