Nettoyage devant le stade de Cavani : une opération sans relogement pour les migrants

par | 29 Avr 2024 | Société

Une vaste opération de nettoyage a été menée ce vendredi devant le stade de Cavani à Mamoudzou, sous l'égide d'un arrêté municipal datant du 25 mars, visant à interdire l'occupation du boulevard Marcel-Henry pour des raisons d'hygiène et de sécurité. Cette initiative, qui a vu la participation active des forces de l'ordre, n'a pas été accompagnée de mesures de relogement pour les migrants, principalement originaires d'Afrique continentale.


Dès 9 heures, gendarmes et policiers ont sécurisé le périmètre pour faciliter le travail des agents de nettoyage qui ont évacué trois tonnes de déchets. Les migrants, estimés entre 300 et 500, ont été sommés de conserver uniquement leurs objets personnels les plus précieux durant l’opération.

Selon le sous-préfet délégué à la lutte contre l’immigration clandestine, Frédéric Sautron, l’intervention répondait à une urgence sanitaire, notamment au risque de choléra, et à une nécessité de rétablir l’ordre public. Le préfet de Mayotte, François-Xavier Bieuville, a quant à lui souligné les efforts de nettoyage et la complexité de la situation, reconnaissant que la recherche de solutions de logement adéquates serait un processus de longue haleine rapporte Mayotte Hebdo.

L’absence de propositions concrètes pour le relogement des migrants a suscité des inquiétudes parmi les concernés et les observateurs, d’autant plus que les migrants ont pu regagner le site une fois le nettoyage terminé, laissant présager un retour à la situation initiale. Le préfet a assuré que des efforts étaient en cours pour offrir des alternatives, notamment pour les femmes et les enfants, mais a admis que le manque de structures d’accueil reste un défi majeur.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Journée de violence à Tsoundzou : 4 policiers blessés et 5 interpellations

Journée de violence à Tsoundzou : 4 policiers blessés et 5 interpellations

La journée du jeudi 23 mai a été marquée par des affrontements violents entre des groupes de jeunes et les forces de l’ordre à Tsoundzou 1, plongeant les habitants et les automobilistes dans un véritable cauchemar. Dès l’aube, des jeunes se sont rassemblés près de la route nationale traversant le village, attaquant les automobilistes avec des jets de pierres.