Les syndicats mahorais exigent un ajustement du SMIC

par | 3 Juin 2024 | Economie

Avant la présentation du projet de loi Mayotte, les syndicats se mobilisent pour obtenir un alignement immédiat des droits sociaux avec ceux de la France métropolitaine. L’intersyndicale composée de la CFDT, la CGT-Ma, FO et le Snuipp-FSU a publié un communiqué appelant à une "plus grande considération de la part de l'État".


Réclamations des syndicats

Les syndicats insistent sur la nécessité d’un alignement immédiat sur le droit commun, notamment en ce qui concerne le salaire minimum interprofessionnel de croissance (Smic). Actuellement, le Smic brut est de 1 766,92 € en métropole contre 1 334,67 € à Mayotte. Les organisations syndicales estiment que la situation économique et sociale de l’île justifie une harmonisation rapide et non une convergence progressive rapporte La 1ère.

Opposition des entreprises et position de l’État

Le Medef prône une convergence progressive jusqu’en 2031, arguant que les entreprises ne survivraient pas à un alignement immédiat. De son côté, l’État, par la voix de Marie Guevenoux, la ministre déléguée aux Outre-mer, a déclaré qu’il ne financerait pas cet alignement, laissant la charge aux entreprises locales, qui refusent cette responsabilité.

Mobilisation syndicale

Les syndicats sont déterminés à faire entendre leurs revendications. Ils préviennent que « les salariés sont prêts à combattre les discriminations et à lutter pour leurs droits« . Cette détermination se manifeste alors que les discussions autour du projet de loi Mayotte se poursuivent, mettant en lumière les tensions sociales et économiques de l’île.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Enquête publique pour la construction de la retenue collinaire d’Ourovéni

Enquête publique pour la construction de la retenue collinaire d’Ourovéni

La préfecture de Mayotte a lancé une enquête publique en vue de la déclaration d’utilité publique et de l’accessibilité des parcelles nécessaires à la réalisation de la retenue collinaire d’Ourovéni. Cette enquête, qui se déroule du 10 juin au 9 juillet, vise à évaluer la disponibilité des terrains indispensables à ce projet majeur.

Coupure d’eau importante dans le sud

Coupure d’eau importante dans le sud

La SMAE (Société Mahoraise des Eaux) informe les habitants des communes du Centre et du Sud de Mayotte d’une coupure d’eau significative due à un incident sur le système de pompage de l’usine d’Ouroveni. Cet incident affecte gravement la production d’eau, rendant impossible le maintien des niveaux d’eau nécessaires dans les réservoirs principaux.

Annulation du marché Caribus : La CADEMA en cause ?

Annulation du marché Caribus : La CADEMA en cause ?

La communauté d’agglomération Dembéni-Mamoudzou (CADEMA) doit reprendre à zéro la procédure d’appel d’offres pour le marché public de transport collectif urbain Caribus, évalué à 45 millions d’euros. Cette décision fait suite à l’annulation du marché par le tribunal administratif, saisi par trois sociétés écartées du marché initial. Ces entreprises ont dénoncé un manque de transparence et des modifications significatives en cours de procédure.