Les pompiers de Kawéni potentiellement en grève contre leurs conditions de travail

par | 18 Mar 2024 | Ressources, Société

Ce lundi 18 mars, dès 7h du matin, les sapeurs-pompiers de la caserne de Kawéni ont initié un mouvement de débrayage pour alerter sur la détérioration de leurs conditions de travail. Ce mécontentement s'articule principalement autour des versements irréguliers des dotations de fonctionnement par le conseil départemental, constituant 60% de leur budget, le reste étant apporté par les communes et intercommunalités.


Les répercussions de cette situation financière précaire sont palpables au quotidien dans la caserne : absence de climatisation fonctionnelle depuis trois mois, infrastructures délabrées, manque de fournitures d’entretien, et installations sanitaires et électriques défaillantes, plongeant notamment le dortoir des femmes dans l’obscurité.

Ahmed Allaoui Abdoul Karim, président du syndicat des sapeurs-pompiers professionnels, souligne le caractère critique de cette situation dans un entretien accordé à La 1ère. La gestion financière actuelle, marquée par des dotations mensuelles incertaines du conseil départemental, handicape lourdement la capacité du Service Départemental d’Incendie et de Secours (SDIS) à assurer l’entretien nécessaire des locaux et équipements.

Une réunion avec la hiérarchie est prévue ce jeudi, avec l’espoir d’une résolution rapide du problème de la climatisation.

À défaut, le syndicat n’écarte pas la possibilité de lancer un appel à la grève pour faire entendre leurs revendications et garantir un environnement de travail décent pour les pompiers, essentiels à la sécurité et au bien-être de la communauté.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Le sénateur Saïd Omar Oili demande des précisions sur Wuambushu 2

Le sénateur Saïd Omar Oili demande des précisions sur Wuambushu 2

Le sénateur Saïd Omar Oili se positionne en fervent défenseur des intérêts de Mayotte, mettant en lumière les défis démographiques auxquels l’île fait face. Récemment, il a initié deux actions significatives visant à solliciter l’attention et l’action du gouvernement sur ces questions cruciales.

« Chaos généralisé » en Guyane : une pharmacienne de 34 ans assassinée

« Chaos généralisé » en Guyane : une pharmacienne de 34 ans assassinée

La ville de Saint-Laurent-du-Maroni et, plus largement, toute la Guyane, sont plongées dans une profonde consternation après l’assassinat tragique d’Hélène Tarcy-Cétout, pharmacienne de 34 ans, mère de quatre enfants. Le meurtre a eu lieu ce lundi à l’aube, alors qu’elle ouvrait sa pharmacie, un acte d’une rare violence perpétré par un individu sans domicile fixe. Cet événement tragique survient dans un contexte de montée alarmante de la violence dans la région, exacerbant l’inquiétude et la tristesse au sein de la communauté.

(vidéo) Tsoundzou 2 cible d’une opération de police éclair

(vidéo) Tsoundzou 2 cible d’une opération de police éclair

Hier, le quartier de Tsoundzou 2 a été le théâtre d’une intervention rapide de la police nationale, supervisée sur le terrain par le préfet de Mayotte, François-Xavier Bieuville. Cette opération coup de poing s’inscrit dans une série d’actions destinées à maintenir l’ordre et la sécurité dans des zones sensibles de l’île.