La violence éclipse le football ce weekend : insécurité et racisme sur les terrains

par | 18 Déc 2023 | Insécurité, Sport

Mayotte, déjà aux prises avec une vague de violences généralisées, voit maintenant le monde du sport touché par cette instabilité.


Plusieurs incidents violents ont été rapportés lors de rencontres sportives récentes, témoignant d’une atmosphère de plus en plus tendue et dangereuse sur l’île rapporte La 1ère.

En football, un match à Sada a été interrompu à la mi-temps vendredi dernier suite à des insultes racistes proférées contre un joueur. Cette situation inacceptable souligne les problèmes de racisme persistants qui affectent même le sport.

Le week-end dernier, une confrontation entre le FCO de Tsingoni et les Diables Noirs de Combani en R4 a dégénéré en échauffourées après le coup de sifflet final. L’intervention des forces de l’ordre a été nécessaire pour rétablir l’ordre, et une arrestation a été effectuée.

Le cas le plus grave s’est produit à Ouangani lors d’un match U17 entre l’équipe locale et l’UCS Sada. Les joueurs de Sada ont été pris dans un guet-apens, et un jeune joueur a été sévèrement blessé à la tête. Il a dû être héliporté d’urgence vers le CHM de Mayotte, et son état pourrait nécessiter une évacuation sanitaire vers La Réunion. Face à cette agression, l’UCS Sada a déposé plainte, soulignant la gravité des faits et l’urgence d’une réponse judiciaire.

Face à cette escalade de violence, les ligues de basket et de handball de Mayotte ont pris des mesures préventives. Aucun match de basket n’a eu lieu ce week-end, les arbitres exerçant leur droit de retrait face aux risques encourus. En handball, plusieurs matchs ont été reportés, reflétant une inquiétude croissante pour la sécurité des participants.


Dans la même rubrique

Homicide par balle sur fond de guerre de gang mardi soir

Homicide par balle sur fond de guerre de gang mardi soir

La nuit de mardi à Majikavo Koropa a été le théâtre d’un sanglant règlement de comptes, marquant un nouveau chapitre dans la guerre des gangs à Mayotte. Un jeune homme de 23 ans, récemment sorti de prison et réinséré professionnellement, a perdu la vie. De nouveaux éléments du parquet indiquent un violent affrontement entre les bandes de Gotham et Medellin.