La crise des transports scolaires menace l’éducation des jeunes Mahorais

par | 20 Fév 2024 | Education, Société

Les barrages à Mayotte ont considérablement perturbé le transport scolaire et l'accès à l'éducation, avec des écoles fermées et une fréquentation très réduite, exacerbant les défis éducatifs pour les jeunes Mahorais.


L’heure est grave pour l’éducation à Mayotte : les barrages routiers ont considérablement perturbé le transport scolaire, entraînant une chute drastique du nombre d’élèves acheminés vers les établissements éducatifs. Les chiffres sont alarmants : seuls 400 élèves sur les 30 000 habituellement transportés pouvaient rejoindre leurs écoles ce lundi, et sur les 300 bus que compte la flotte halO’, seuls 8 étaient en fonction. Malgré des tentatives d’assouplissement, la présence persistante des barrages rend difficile la reprise normale des activités scolaires, avec des zones comme le nord de l’île partiellement opérationnelles, tandis que d’autres restent totalement inaccessibles. Cette situation a des répercussions directes sur la tenue des cours, exacerbées par des actes de vandalisme qui empêchent l’ouverture de certains établissements.

Le rectorat et le directeur de cabinet du recteur soulignent une disparité dans la fréquentation scolaire, avec des taux de présence allant de 3% à 92% selon les établissements, reflétant une hétérogénéité marquée par les barrages. Les écoles primaires et secondaires font face à une incertitude quant à la continuité de l’enseignement, certaines devant même fermer leurs portes en raison de l’accumulation de déchets et des risques sanitaires qui en découlent.

Source : Le Journal de Mayotte


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Émeutes nocturnes à Bouyouni dimanche

Émeutes nocturnes à Bouyouni dimanche

Dimanche soir, Bouyouni a été le théâtre de violentes émeutes. Vers 19h, une vingtaine de jeunes cagoulés et armés ont dressé un barrage enflammé sur la route nationale.