La crise des transports scolaires menace l’éducation des jeunes Mahorais

par | 20 Fév 2024 | Education, Société

Les barrages à Mayotte ont considérablement perturbé le transport scolaire et l'accès à l'éducation, avec des écoles fermées et une fréquentation très réduite, exacerbant les défis éducatifs pour les jeunes Mahorais.


L’heure est grave pour l’éducation à Mayotte : les barrages routiers ont considérablement perturbé le transport scolaire, entraînant une chute drastique du nombre d’élèves acheminés vers les établissements éducatifs. Les chiffres sont alarmants : seuls 400 élèves sur les 30 000 habituellement transportés pouvaient rejoindre leurs écoles ce lundi, et sur les 300 bus que compte la flotte halO’, seuls 8 étaient en fonction. Malgré des tentatives d’assouplissement, la présence persistante des barrages rend difficile la reprise normale des activités scolaires, avec des zones comme le nord de l’île partiellement opérationnelles, tandis que d’autres restent totalement inaccessibles. Cette situation a des répercussions directes sur la tenue des cours, exacerbées par des actes de vandalisme qui empêchent l’ouverture de certains établissements.

Le rectorat et le directeur de cabinet du recteur soulignent une disparité dans la fréquentation scolaire, avec des taux de présence allant de 3% à 92% selon les établissements, reflétant une hétérogénéité marquée par les barrages. Les écoles primaires et secondaires font face à une incertitude quant à la continuité de l’enseignement, certaines devant même fermer leurs portes en raison de l’accumulation de déchets et des risques sanitaires qui en découlent.

Source : Le Journal de Mayotte


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Le sénateur Saïd Omar Oili demande des précisions sur Wuambushu 2

Le sénateur Saïd Omar Oili demande des précisions sur Wuambushu 2

Le sénateur Saïd Omar Oili se positionne en fervent défenseur des intérêts de Mayotte, mettant en lumière les défis démographiques auxquels l’île fait face. Récemment, il a initié deux actions significatives visant à solliciter l’attention et l’action du gouvernement sur ces questions cruciales.

« Chaos généralisé » en Guyane : une pharmacienne de 34 ans assassinée

« Chaos généralisé » en Guyane : une pharmacienne de 34 ans assassinée

La ville de Saint-Laurent-du-Maroni et, plus largement, toute la Guyane, sont plongées dans une profonde consternation après l’assassinat tragique d’Hélène Tarcy-Cétout, pharmacienne de 34 ans, mère de quatre enfants. Le meurtre a eu lieu ce lundi à l’aube, alors qu’elle ouvrait sa pharmacie, un acte d’une rare violence perpétré par un individu sans domicile fixe. Cet événement tragique survient dans un contexte de montée alarmante de la violence dans la région, exacerbant l’inquiétude et la tristesse au sein de la communauté.

(vidéo) Tsoundzou 2 cible d’une opération de police éclair

(vidéo) Tsoundzou 2 cible d’une opération de police éclair

Hier, le quartier de Tsoundzou 2 a été le théâtre d’une intervention rapide de la police nationale, supervisée sur le terrain par le préfet de Mayotte, François-Xavier Bieuville. Cette opération coup de poing s’inscrit dans une série d’actions destinées à maintenir l’ordre et la sécurité dans des zones sensibles de l’île.