Crise à Mayotte : Darmanin et Guévenoux sur place pour désamorcer les tensions

par | 12 Fév 2024 | Politique, Société

Ce dimanche, l'avion ministériel transportant Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur et des Outremer, et Marie Guévenoux, la nouvelle ministre déléguée aux Outremer, s'est posé sur le sol de Mayotte.


Leur objectif : restaurer le dialogue et trouver des solutions à la crise qui paralyse l’île depuis trois semaines. Ils entendent rencontrer les services de l’État, les élus locaux ainsi que les collectifs de manifestants, afin de rétablir la paix publique et demander la levée des barrages, jugés préjudiciables à l’économie, à la sécurité et à la santé publique rapporte Mayotte Hebdo.

Parmi les annonces majeures, Gérald Darmanin a évoqué la suppression du droit du sol à Mayotte, proposant que pour être reconnu Français, il faudra être né de deux parents français. De plus, il a annoncé la fin du titre de séjour territorialisé, s’alignant ainsi sur les directives du président de la République. Ces mesures seront inscrites dans une loi spécifique pour Mayotte, dont Marie Guévenoux sera chargée. Cette démarche vise à garantir des droits égaux pour tous les Mahorais, tout en assurant une meilleure gestion de l’immigration et des flux migratoires.

Par ailleurs, le gouvernement annonce une série de mesures pour contrôler l’immigration clandestine, notamment en accélérant le démantèlement du camp de Cavani et en renforçant les patrouilles maritimes pour empêcher les passages illégaux. Ces actions s’accompagnent de l’arrivée de renforts, tels que le GIGN, pour assurer un changement radical dans la politique de contrôle des frontières à Mayotte.

 

 


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

De lourdes peines pour les braqueurs d’un chantier de Bandrélé

De lourdes peines pour les braqueurs d’un chantier de Bandrélé

Mardi, six individus ont comparu devant le tribunal correctionnel de Mamoudzou pour tentative de vol avec arme et recel de bien en bande organisée. Les faits remontent à la nuit du 5 juillet, lorsque « le cerveau » présumé, surnommé Jock, aurait recruté Parfum pour une opération illégale moyennant 200 euros.

L’homme de 22 ans tué à Bonovo samedi « massacré devant sa sœur »

L’homme de 22 ans tué à Bonovo samedi « massacré devant sa sœur »

Une nouvelle vague de violence entre les bandes rivales des quartiers de Doujani et de Mwrohandra à Cavani a plongé la population dans un état de choc et d’insécurité. Les tensions, qui couvaient depuis deux semaines, ont explosé samedi soir, lorsque trois jeunes de Doujani ont été blessés lors d’une bagarre.