Changement de présidence au GIP Europe

par | 29 Avr 2024 | Economie, Politique

Ben Issa Ousseni, président du conseil départemental de Mayotte, a pris la présidence du GIP Europe ce lundi à Tsingoni, en vertu du principe de rotation prévu par les statuts de l'organisation. Ce changement intervient dans un contexte de redressement des opérations après l'éviction controversée de l'ancien directeur, Ali Soula, expert en fonds européens.


Sous la direction de Soula, le GIP Europe avait entamé une correction significative des erreurs de gestion antérieures, qui avaient abouti à la suspension des fonds européens par l’UE en juillet 2022 en raison de leur non-consommation. Malgré des améliorations notables, des tensions internes liées à des interférences de la préfecture dans la gestion du GIP ont conduit au départ forcé de Soula rapporte La 1ère.

Depuis son départ, le climat au sein du GIP Europe est resté tendu, avec une baisse de moral des employés et une série de démissions. Actuellement, l’organisation est dirigée par l’ancien adjoint de Soula, en attente de la nomination d’un nouveau directeur permanent. La présidence de Ben Issa Ousseni marque une nouvelle phase pour le GIP Europe, avec l’objectif de stabiliser sa gestion et de renforcer l’utilisation efficace des fonds européens à Mayotte.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Situation critique des Outre-mer : Audrey Belim interpelle Gabriel Attal

Situation critique des Outre-mer : Audrey Belim interpelle Gabriel Attal

Lors de la séance de questions au gouvernement ce mercredi, la sénatrice (PS) de La Réunion, Audrey Belim, a vivement interpellé le Premier ministre Gabriel Attal sur la situation « critique » des Outre-mer. Entre la résurgence de violences en Nouvelle-Calédonie et l’épidémie de choléra à Mayotte, les territoires ultramarins sont en proie à des crises multiples et persistantes.

Projet de loi Mayotte : les attentes des élus mahorais pour une législation adaptée

Projet de loi Mayotte : les attentes des élus mahorais pour une législation adaptée

Dans la perspective de redéfinir les lois régissant Mayotte, les élus locaux ont exprimé des demandes précises lors de leur récente rencontre avec le président Emmanuel Macron. La ministre des Outre-mer, Marie Guévenoux, a souligné dans un courrier les enjeux cruciaux que ces lois doivent adresser, notamment en matière migratoire et de développement territorial.