Arrestation de « Kiki » Daoudou Abdallah Mohamed, ancien ministre de l’Intérieur comorien

par | 3 Mai 2024 | International, Politique

Daoudou Abdallah Mohamed, ancien ministre de l'Intérieur des Comores et figure de proue du parti Orange, a été mis en détention provisoire ce jeudi.


Les accusations portées contre lui incluent la mise en danger de la vie d’un agent de la force publique, la séquestration, la violence, ainsi que la propagande et l’incitation à la violence. L’annonce a été faite par le procureur de la République, qui précise que l’arrestation s’est déroulée suite à une confrontation entre l’ancien ministre et un agent en civil rapporte RFI.

Mohamed « Kiki » Daoudou conteste l’élection présidentielle Comorienne

D’après les autorités, cet agent effectuait une surveillance dans le cadre d’un décret visant à prévenir les actions subversives susceptibles de déstabiliser le pays. L’incident qui a précipité l’arrestation de Daoudou Abdallah Mohamed a eu lieu quelques jours auparavant, lorsque l’ex-ministre a déclaré sur les réseaux sociaux avoir été suivi par des « agents« , avant de stopper leur véhicule et de confisquer leur matériel photographique.

Le procureur affirme que Daoudou Abdallah Mohamed a mis en danger l’agent lors de l’exercice de ses fonctions. L’ancien ministre, quant à lui, avait tenté de porter plainte contre l’agent avant d’être arrêté.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Situation critique des Outre-mer : Audrey Belim interpelle Gabriel Attal

Situation critique des Outre-mer : Audrey Belim interpelle Gabriel Attal

Lors de la séance de questions au gouvernement ce mercredi, la sénatrice (PS) de La Réunion, Audrey Belim, a vivement interpellé le Premier ministre Gabriel Attal sur la situation « critique » des Outre-mer. Entre la résurgence de violences en Nouvelle-Calédonie et l’épidémie de choléra à Mayotte, les territoires ultramarins sont en proie à des crises multiples et persistantes.

Projet de loi Mayotte : les attentes des élus mahorais pour une législation adaptée

Projet de loi Mayotte : les attentes des élus mahorais pour une législation adaptée

Dans la perspective de redéfinir les lois régissant Mayotte, les élus locaux ont exprimé des demandes précises lors de leur récente rencontre avec le président Emmanuel Macron. La ministre des Outre-mer, Marie Guévenoux, a souligné dans un courrier les enjeux cruciaux que ces lois doivent adresser, notamment en matière migratoire et de développement territorial.