Six passeurs de migrants clandestins condamnés

par | 18 Mar 2024 | Faits divers, Insécurité

Dans le cadre de la lutte contre l'immigration clandestine, une opération conjointe de la police aux frontières et du RAID a permis l'arrestation du "numéro 2" d'un réseau illégal de transport par kwassa-kwassa entre les Comores et Mayotte, le 12 mars 2023.


Ce réseau, responsable du passage de 880 migrants en dix mois, a généré un chiffre d’affaires estimé à 266 000 euros rapporte Mayotte Hebdo.

La figure clé de ce réseau a été condamnée à dix-huit mois d’emprisonnement.

La nuit suivant cette interpellation majeure, deux autres embarcations ont été interceptées près d’Acoua et de M’tsangamouji, avec à leur bord respectivement quarante et trente-cinq passagers. Les pilotes de ces kwassa-kwassa, ainsi que trois autres individus impliqués, ont été arrêtés et, après avoir reconnu les faits qui leur étaient reprochés, ont été déférés devant la justice. Le verdict a abouti à des peines de quinze mois de prison ferme pour deux d’entre eux et six mois ferme pour les trois autres.

Ces condamnations soulignent la détermination des autorités de Mayotte à combattre les filières d’immigration clandestine, responsables de situations humaines précaires et de tensions sociales sur l’île.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Le sénateur Saïd Omar Oili demande des précisions sur Wuambushu 2

Le sénateur Saïd Omar Oili demande des précisions sur Wuambushu 2

Le sénateur Saïd Omar Oili se positionne en fervent défenseur des intérêts de Mayotte, mettant en lumière les défis démographiques auxquels l’île fait face. Récemment, il a initié deux actions significatives visant à solliciter l’attention et l’action du gouvernement sur ces questions cruciales.

« Chaos généralisé » en Guyane : une pharmacienne de 34 ans assassinée

« Chaos généralisé » en Guyane : une pharmacienne de 34 ans assassinée

La ville de Saint-Laurent-du-Maroni et, plus largement, toute la Guyane, sont plongées dans une profonde consternation après l’assassinat tragique d’Hélène Tarcy-Cétout, pharmacienne de 34 ans, mère de quatre enfants. Le meurtre a eu lieu ce lundi à l’aube, alors qu’elle ouvrait sa pharmacie, un acte d’une rare violence perpétré par un individu sans domicile fixe. Cet événement tragique survient dans un contexte de montée alarmante de la violence dans la région, exacerbant l’inquiétude et la tristesse au sein de la communauté.

(vidéo) Tsoundzou 2 cible d’une opération de police éclair

(vidéo) Tsoundzou 2 cible d’une opération de police éclair

Hier, le quartier de Tsoundzou 2 a été le théâtre d’une intervention rapide de la police nationale, supervisée sur le terrain par le préfet de Mayotte, François-Xavier Bieuville. Cette opération coup de poing s’inscrit dans une série d’actions destinées à maintenir l’ordre et la sécurité dans des zones sensibles de l’île.