Une société des services portuaires Mahorais notifié pour abus de position dominante

par | 28 Fév 2024 | Economie, Justice

L'Autorité de la concurrence a récemment adressé deux notifications de griefs pour abus de position dominante à une société opérant dans le secteur des services portuaires au port de Longoni.


Accusée de monopoliser les services de manutention et d’imposer des conditions désavantageuses aux importateurs de l’île, l’entreprise fait face à une enquête approfondie.

Ces procédures, annoncées ce mercredi 28 février 2024, entament une phase d’investigation où les droits de la défense seront assurés, sans présumer de la responsabilité de la société visée.

Les conclusions de l’Autorité, attendues après un débat contradictoire et l’examen des preuves, établiront la véracité des accusations.

Pour l’heure, l’identité de l’entité et les détails des pratiques en question restent sous couvert de confidentialité.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Fin des restrictions d’eau à Passamaïnty et Tsoundzou

Fin des restrictions d’eau à Passamaïnty et Tsoundzou

La Société Mahoraise des Eaux (SMAE) a annoncé, ce lundi 8 avril, une bonne nouvelle pour les habitants de Passamaïnty et Tsoundzou, dans la commune de Mamoudzou. Les derniers résultats des contrôles sanitaires révèlent une conformité totale de l’eau distribuée avec les normes de qualité pour la consommation humaine.

Un budget départemental 2024 sous le signe de la rigueur avec un soutien de 100 millions d’euros de l’état

Un budget départemental 2024 sous le signe de la rigueur avec un soutien de 100 millions d’euros de l’état

Ce mardi 9 avril, les élus du conseil départemental de Mayotte se réuniront pour voter le budget primitif de 2024. Un événement crucial marqué par la réception d’une aide substantielle de l’État de 100 millions d’euros, faisant suite à une enveloppe de 50 millions pour l’année précédente. Ce soutien financier vise à équilibrer un budget de fonctionnement qui, en retour, exigera du département un engagement vers une gestion plus rigoureuse.