Total Energies à Mayotte : Tensions Vives Autour d’une Grève Persistante

par | 13 Sep 2023 | Ressources, Société

La grève entamée le 24 juillet chez Total Energies à Mayotte montre des signes d'escalade.


Lundi matin, une tension palpable s’est fait sentir quand des grévistes ont tenté d’accéder au site de stockage de Longoni dans le but de perturber l’approvisionnement des stations-service.

Les forces de l’ordre sont rapidement intervenues, empêchant la situation de dégénérer. Grâce à leur action, l’approvisionnement en carburant a repris son cours normal rapporte L’info Kwezi.

Néanmoins, les négociations semblent toujours dans une impasse malgré de multiples rencontres entre les parties. Les habitants, affectés par cette grève, espèrent une résolution rapide, craignant que le conflit ne s’intensifie davantage.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Carnaval et fête de la musique : Mamoudzou en fête ce week-end

Carnaval et fête de la musique : Mamoudzou en fête ce week-end

La ville de Mamoudzou annonce un événement inédit ce vendredi 21 et samedi 22 juin : la 3ème édition du carnaval de l’identité et de la culture sera combinée à la fête de la musique. Placée sous le thème du chant et de la danse, cette double célébration promet deux jours de festivités intenses.

Afrique du Sud : Les tensions raciales refont surface

Afrique du Sud : Les tensions raciales refont surface

Aujourd’hui, le président sud-africain Cyril Ramaphosa entame son deuxième mandat, avec la formation d’un nouveau gouvernement d’union nationale après les cérémonies à Pretoria. Cependant, cette recherche d’union se fait dans une atmosphère de tensions raciales accrues.

De lourdes peines pour les braqueurs d’un chantier de Bandrélé

De lourdes peines pour les braqueurs d’un chantier de Bandrélé

Mardi, six individus ont comparu devant le tribunal correctionnel de Mamoudzou pour tentative de vol avec arme et recel de bien en bande organisée. Les faits remontent à la nuit du 5 juillet, lorsque « le cerveau » présumé, surnommé Jock, aurait recruté Parfum pour une opération illégale moyennant 200 euros.